27/03/2017

No 086

La chronique quotidienne de DAZ No 086

Entendu, vu, eu ou lu lundi 27 mars 2017

 

  • o   Dans le bus 3, presque vide, deux jeunes montent à l'avant avec chacun une trottinette à 3 roues (dont 2 à l'arrière). Les trots tiennent donc debout et les passagers ne s'en occupent plus. Sauf que soudain le bus freine brusquement et les 2 véhicules traversent le bus en très grande vitesse…

 

    •  
  • o   Bus 8, une dame monte dans le bus et dépose son petit jeune chien sur un siège rembourré. Un voisin s'écrie: - c'est dégueulasse de mettre votre chien sur le siège, etc. Et le dialogue se poursuit non sans vergogne. 3 arrêts plus loin, la dame et le chien descendent du bus. Sauf que le chien avait pissé sur le siège! Probablement pas soutien à sa maîtresse…

 

    •  
  • o   Hier dimanche, il faisait beau et chaud. Sur presque tous les trottoirs, des "joggers", et à tous les carrefours, des motards. C'est le printemps…

 

    •  
  • o   Hier dimanche, vers les 16h15, bus No 3, contrôle des tickets. Une jeune passagère n'en a pas. Prochain arrêt, les 4 contrôleurs descendent du bus avec la récalcitrante resquilleuse et l'entourent comme si elle avait tué sa mère et son père le même jour. Pas très discrets les TPG…

 

    •  
  • o   Bu une bière (25cl) dans un petit resto vers l'avenue Krieg. Quatre balles! Ca fait cher le litre…

 

    •  
    • o   Bus 8, hier dimanche. Un quidam un peu louche monte à Contamines, passe devant chaque passager et déclame: - t'as pas une pièce d'argent? Il n'a pas eu beaucoup de succès…
    •  
  • o   Bus 3, Colladon, dimanche soir minuit. Je m'apprête à sortir du bus et oublie ma gibecière vide sur le siège. Deux passagers me crient en chœur: - et Mossieur, vous avez laissé tomber quelque chose! Il y a aussi des passagers sympas dans les bus…

 

    •  
  • o   Relevé individuel des compteurs SIG. Tous les mois, il faut relever son compteur et transmettre les données via Internet aux Services industriels. Visiblement, la dernière fois, je me suis trompé et j'ai indiqué 22'850 au lieu de 22'650. (Ah la DMLA, c'est traître). Ce matin, je relève à nouveau et inscris 22'750. Le système n'a pas vraiment compris. C'est vrai que les compteurs qui tournent à l'envers, c'est rare…Il ne faut pas remettre à demain ce qu'on peut faire faire le jour même par quelqu'un d'autre... (citation transmise par un ami lecteur)DAZ alias Daniel Zurcher   

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

26/03/2017

C085

La chronique quotidienne de DAZ No 085

Entendu, vu, eu ou lu dimanche 26 mars 2017

 

  • o   On dit souvent l'expression: - j'ai perdu du temps ou j'ai perdu une heure! Ce n'est pas possible, on ne peut pas perdre de temps puisqu'il ne s'arrête jamais. Ah, sauf aujourd'hui, on a perdu une heure puisque les politiciens ont conservé un système qui ne sert à rien, l'heure d'été…

 

    •  
    • o   Pour la petite histoire, rappelons que le 28 mai 1978, le peuple suisse avait refusé par 52% l'heure d'été… Mais en 1998, l'Union européenne décide de passer à l'heure d'été, alors la Suisse suit bêtement bien qu'elle ne fasse pas partie de l'UE et que le peuple avait voté contre.
    •  
    • o   Hier, c'était la journée de la procrastination! Et oui, chaque jour à sa combine. Ah procrastination, vous ne savez pas ce que ça veut dire. Ben voilà la définition: - tendance à remettre au lendemain une décision ou une exécution que vous auriez pu faire le jour mêmeC'est d'ailleurs pour ça que je ne vous en ai pas parlé hier!
    •  
  • o   La saison passée, je réitérais presque chaque dimanche: - un Grand Prix de Formule 1 automobile, ce sont 20 pilotes qui tournent pendant 90 minutes et c'est Mercedes qui gagne... Visiblement, il faudra changer de disque puis pour le premier GP de cette année à Melbourne, puisque c'est Ferrari qui a gagné! Tout fout le campo…

 

    •  
  • o   Hier soir, un club genevois de 2ème ligue est devenu champion romand de hockey sur glace. Phénomène assez rare pour être signalé. Bravo le Club des Patineurs de Meyrin et bonne chance en première ligue…Pourquoi remettre à demain ce qu'on peut faire après-demain? (Jean Roussel)DAZ alias Daniel Zurcher    

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

25/03/2017

Bo 084

La chronique quotidienne de DAZ No 084

Entendu, vu, eu ou lu samedi 25 mars 2017

 

    • o   (D'un fidèle lecteur et néanmoins ami): -à propos de musique dans les TPG. J'ai entendu, dernièrement, une annonce de la centrale TPG qui précisait que la musique était interdite dans les véhicules TPG; s'il y a encore des individus qui en font, ou ce sont  des sourds, ou ce sont des gens qui ne comprennent pas le français, ou ce sont des gens qui s'en foutent pourvu que cela leur permette de vivre! Au moins un musicien essaie de faire du bruit alors qu'une mendiante ne dit rien et tend un gobelet…
    •  
  • o   Et encore une remarque du même ami à propos du pont sur la rade, ceux qui prônent le tunnel n'ont rien compris; il suffit de contempler les magnifiques ponts qui existent à travers le monde, par-dessus des fleuves ou des bras de mer. Et en termes de coût et délai, je suppose que le pont doit être plus avantageux que le tunnel avec, sans doute, moins de risques aussi. Oui, et pour aller souvent à Hongkong, à chacune de mes visites qu'il y a un nouveau pont…

 

    •  
    • o   D'un autre ami et lecteur, - tu regrettes l’absence de "stars" au sein du gouvernement genevois. Le constat s’impose que le peuple qui a élu ce dernier ne brille pas très souvent non plus! Parole de Vaudois (d’adoption). Comme il a raison, mais le peuple est soi-disant souverain…
    •  
    • o   Certains magasins romands du grand géant jaune offrent 10% de rabais aux clients de plus de 60 ans une fois par mois, un mardi. Et d'aucuns parlent d'injustice. A Genève, la solution trouvée par Migros est meilleure, tous les jeudis de 19h00 à 21h00, c'est 10% pour tous et sur tout. Et croyez-moi, il y a du monde…
    •  
  • o   Il y a quelques années, lors d'une croisière sur la Sarthe, notre bateau s'est ensablé précisément dans le port de Sablé-sur-Sarthe. Il ne s'agissait pas d'une erreur du pilote, mais d'une absence d'information sur la profondeur du port et l'embouchure d'une autre petite rivière, L'Erve, sauf erreur. Il fallut avoir recours é plusieurs services portuaires et de la Voirie pour se faire désensabler. De retour, j'ai fait parvenir au Maire de Sablé-sur-Sarthe quelques plaques de chocolat à distribuer à qui de droit. J'espère que Médispart, le Canard enchaîné ou d'autres diffuseurs de (fausses) bonnes nouvelles ne vont pas ressortir cette histoire… Ah j'oubliais, le Maire s'appelait François Fillon!      

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  • DAZ alias Daniel Zurcher
  • Un bienfait n'est jamais perdu!

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |