Dzudzu

  • No 110

    Les ECHOS de DAZ No 110

     

    Il ne faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages! (Michel Audiard)

     

    Corbeau ou corneille?

     

    Des corbeaux suisses-alémaniques volent les bougies du cimetière de Friedental (le cimetière qui a le plus beau nom du monde pour un cimetière, le Vallon de la Paix) lit-on dans les Luzerner Zeitung! Pourquoi? Parce que ces bougies sont faites avec de l'huile de palme et que les corbeaux savent reconnaître l'huile de palme de la stéarine. Les corbeaux sont malins et rusés, mais pas autant que les corneilles, oh non...

     

    Mais ne confondons par corneille et corbeau. J'adore les corneilles, je n'aime pas trop les corbeaux!

     

    Le terme "corbeau" est en réalité le nom populaire ou vernaculaire qui permet de désigner des oiseaux différents comme les corneilles noires et les corbeaux freux.

    Les corbeaux freux et les corneilles sont des oiseaux semblables, mais différents. Il est donc difficile des les différencier. Il faut être connaisseur pour le faire! Ce sont tous deux des oiseaux de la famille des corvidés, de taille similaire et de poids similaire (environ 500 g). Le corbeau freux est un peu plus gros. C'est pour cela qu'on appelait dans le temps les prêtres, des corbeaux...

     

    En Suisse, on rencontre surtout des corbeaux freux et des corneilles noires.

    Plusieurs caractéristiques permettent de reconnaître facilement le corbeau freux:

    la couleur claire, voire blanchâtre de son bec sans plumes, qui ne prolonge pas son crâne pointu,

    le fait qu’il se déplace sur le sol en marchant (il se dandine),

    les reflets verts, bleuâtres, violets ou métalliques de son plumage,

    sa queue pointue.

    Le corbeau freux est un oiseau grégaire, (c'est-à-dire qu'il vit en troupeau) qui nidifie à la cime des arbres. On le trouve essentiellement en zones rurales, dans la partie nord de la France et dans le Canton de Lucerne. Il y en a très peu en Suisse.

    Il se nourrit de vers et d’insectes, et de déchets en ville.

    Le corbeau freux croasse, son cri est nasillard.

     

    La corneille noire est souvent prise pour un corbeau. Dans nos villes, on trouve plus souvent des corneilles que des corbeaux, surtout à Genève.

    Contrairement au corbeau freux, le bec de la corneille est noir, son crâne plat, sa queue est carrée et sa robe est noire mate, voire quelquefois brillante.

    En outre, elle préfère sautiller au sol.

    La corneille noire est un oiseau sédentaire et territorial qui nidifie sur les fourches des arbres ou sur les pylônes. Elle se nourrit d’insectes, mais aussi de charognes et de petites animaux morts: c’est en effet un charognard, d’où elle tire son nom anglais (carrion crow, carrion signifiant charogne.


    La corneille noire 
    craille ou graille, un cri rauque et fort. On ne la trouve en plaine, pas dans les hautes montagnes, mais surtout en Suisse romande. Et la corneille est très intelligente... C’est pour ça que je les aime!

     

    (en collaboration avec "Selon la culture générale.com")

     

    Sur ce, excellentes fêtes de Pâques et roulez bien les œufs...

     

    DAZ alias Daniel Zurcher

    20 avril 2019

    Lien permanent 0 commentaire
  • No 109

    Les ECHOS de DAZ No 109

     

    Un monde gagné par la technique est perdu pour la liberté! (Georges Bernanos)

     

    Histoire de bus

    Le bus No 5 circule entre Thônex et l'Aéroport International de Genève. Il passe via Palexpo. Pour se faire, il doit emprunter vers le Grand-Saconnex une route réservée aux TPG munie d'une barrière pour que d'autres véhicules n'y passent pas. La barrière s'ouvre normalement automatiquement au passage du bus ou peut-être que le conducteur doit presser sur un bouton sur son tableau de bord. Toujours est-il que hier, mercredi, vers les 10h25, la barrière ne s'ouvrait pas automatiquement. Ayant pris place dans le bus montant, donc direction Thônex, nous arrivons vers ladite barrière. Mais en face, il y a le bus descendant, bloqué derrière la barrière. Donc impossible de passer. Le machiniste du bus opposé au nôtre descend alors du véhicule pour actionner manuellement l'ouverture de la barrière directement sur son pilier. La barrière s'ouvre, mais pendant que le chauffeur retourne dans son bus, la barrière se referme. Notre conducteur devant ce désarroi, descend à son tour de son bus et va procéder à l'ouverture de la barrière. Le bus opposé passe, alors, et enfin, et notre conducteur revient dans son bus. Mais avant qu'il ne parte, la barrière se referme. Il a donc fallu qu'un passager aille ouvrir la barrière sur son pilier pour que le bus puisse enfin passer. La technique, c'est super quand ça fonctionne... J'ai revécu pendant un instant les gags des films de Charlot ou de Laurel et Hardy.

     

    Reçu de nombreux messages parmi mes lecteurs qui trouvent détestable que l'on récolte en quelques heures plus d'un milliard d'€uros pour une église partiellement et qui ne sert à rien d'autres que d'attirer 14 millions de visiteurs par an, détruite à la suite d'un incendie alors que ce pays, La France va mal, que des millions d'enfants crèvent de faim dans ce bas monde et que le Yémen est en train de disparaître suite à des guerres fratricides. ou encore que la médecine n'as pas assez de moyens pour enrayer des maladies. On vit vraiment dans une parfaite incohérence...

     

    Demain, je vous parlerai des corbeaux lucernois qui bouffent les bougies posées sur les tombes du village de Friedental avant que mon ami de l'Est et lucernois d'origine ne s'en charge...

     

    Bon vendredi à tous et belles fêtes pascales!

     

    DAZ alias Daniel Zurcher

    19 avril 2019

    Lien permanent 0 commentaire
  • No 108

    Les ECHOS de DAZ No 108

     

    La jalousie ne permet jamais de voir les choses telles qu'elles sont! (Miguel de Cervantès)

     

    Il semblerait selon une étude poussée que les Genevois achètent pour 416 millions de marchandises en France par année. Il est bozarre que ce montant soit si bien connu car il m'étonnerait que les commerces français sachent faire la différence entre un acheteur du pays de Gex, de la Savoie ou un helvète...

     

    La patinoire des Vernets coûte cher à la Ville de Genève, et rien que la machine à faire la glace qui devra être changée prochainement coûtera 11 millions. Mais la Ville de Genève est aussi contente d'avoir un club de ligue nationale A ou Super league comme on dit maintenant qui amène 6 à 7 mille spectateurs une ou deux fois par semaine pendant la saison de hockey, sans compter le patinage libre qui doit certainement rapporter pas mal de fric...

     

    Quand j'entends le président Emmanuel Macron déclarer que la priorité de La France, c'est maintenant la reconstruction de Notre-Dame de Paris, je me dois de me dire qu'il y a des gens qui préfèrent les pierres aux gens. Que voilà une déclaration qui ne va pas apaiser les gilets jaunes...

     

    D'un ami et lecteur du Sud à propos de ND de Paris: - Juste une petite réflexion quant aux causes de cet incendie. En effet, construite au XIIe siècle, cet édifice ne pouvait pas bénéficier de lumière provenant de l’électricité pendant bien des siècles. C’est donc à la bougie que l’éclairage était garanti. On peut imaginer les milliers, que dis-je les centaines de milliers voire millions de bougies qui se sont consumées dans la cathédrale. (NDLR: j'irais jusque à dire des milliards). Aucune d’elle n’est à l'origine d'un incendie comme on l’a vu lundi soir. Et bêtement, une négligence coupable et inacceptable a été accomplie dans l’édifice le plus visité d’Europe. Ce qui est étonnant, c’est que le procureur insiste déjà pour affirmer que la piste accidentelle est privilégiée, ce que chacun peut imaginer ou tout au moins espérer, bien que les experts n’ont encore pas pu accéder totalement à l’intérieur du bâtiment. Mais je n’aimerais pas me trouver dans la peau d’une personne, qui a travaillé lundi sur ce chantier, et qui sait déjà pertinemment qu’elle est responsable de cet incendie… (NDLR: - moi non plus)!

     

    DAZ alias Daniel Zurcher

    18 avril 2019

    Lien permanent 0 commentaire