Dzudzu

  • No 233

     

    Les ECHOS de DAZ No 233

     

    Les types qui prétendent que les femmes sont bavardes n'ont jamais taillé une bavette avec un homme. (d'un ami du Sud)

     

    A propos du Français perdu en Italie

    Reçu d'une lectrice du Sud: - Entièrement d'accord! La famille critique le réseau en Italie, mais il est toujours meilleur que celui en France qui n'est de loin pas couvert partout...

    Et envoyer une cinquantaine de secouristes, drones et hélicoptères pour un imprudent c'est déjà pas mal...

     

    G7

    La réunion du G7 à Biarritz va semble-t-il coûter 23 millions d'Euros, payés en partie par les contribuables français. Et pour en arriver à quoi? On vit vraiment dans un drôle de monde.

     

    Reprise scolaire

    Chaque année, c'est la même chose. Tombé comme par hasard sur la Tribune de Genève de la rentrée scolaire de 2018. On y trouve exactement les mêmes articles que dans l'édition de ce jour: Soutien aux élèves fragiles, trop d'élèves, difficultés de former les classes, trop d'élèves dans les class34s, manque d'enseignements, etc. Bref, chaque année, c'est la même chose...

     

    Sur ce, aujourd'hui, c'est court, mais comme on dit dans la politique: - quand on n'a rien à dire, on ferme sa g...!

     

    Les Échos de demain No 234m paraîtront exceptionnellement plus tardivement!

     

    DAZ, alias Daniel Zurcher

    21 août 2019

     

    Lien permanent 0 commentaire
  • No 232

     

    Les ECHOS de DAZ No 232

     

    Le sage réfléchit avant d'agir! (Proverbe persan)

     

    Imprudence

    La France pleure un de ses citoyens qui est parti seul en excursion sur des sentiers épouvantablement dangereux quelque part en Italie du Sud et se plaint que l'Italie n'a pas réagi assez tôt. Mais le gars est parti seul dans un coin inconnu (première erreur, dans des cas pareil, on voyage à deux au minimum) avec un téléphone portable sans accumulateur de recharge ou de système de recharge (deuxième erreur) dans un endroit où la téléphonie n'est pas des meilleures qualités. (troisième erreur, quand on va dans des endroits impossibles, on prend un téléphone satellitaire). Qui plus est, le gars n'a jamais donné son itinéraire à qui que ce soit et normalement quand on passe la nuit dans un refuge, on indique à l'hôte où on va le lendemain. Il ne faut pas prendre les services de secours en montagne ou en endroit escarpés pour des canards sauvages. Quand on veut faire de l'impossible, on se renseigne avant, on renseigne ensuite, on va au moins à deux selon le principe "Ein Mann ist kein Mann" ou en français dans le texte "tout seul, on ne vaut rien". On prend aussi du matériel de secours genre fusée SOS, sifflet, etc. Certes, ce quidam n'a pas eu de chance, mais il ne faut pas toujours taper sur les autres quand on est imprudent. La société est là pour nous aider, mais il faut aussi aider la société si on veut qu'elle nous aide

     

    Tout fout le camp

    Un ami suisse du Sud exilé parfois au grand Sud revient sur les produits suisses qui foutent le camp et qui avaient été mentionné dans un précédent Écho. Il a raison de constaté que Toblerone, Ovomaltine, Cardinal, Suchard, Sugus, tous de prestigieux produits anciennement faits en Suisse par des Suisse pour la Suisse et l'exportation ont été rachetés par des boîtes étrangères. Un jour, même Rolex sera repris par les Chinois ou Donald Trump...

     

    Sur ce belle journée arrosée...

     

    DAZ, alias Daniel Zurcher

    20 août 2019

     

    Lien permanent 0 commentaire
  • No 231

     

    Les ECHOS de DAZ No 231

     

    Oublié dan son pays, inconnu ailleurs, tel est le destin du voyageur! (Marcel Carné)

     

    Frontaliers et vitesse

    Dans un précédent Écho, il avait été cité que les frontaliers ne conduisaient pas toujours très bien sur notre territoire. Un lecteur précise: - à la lecture du numéro 228, une phrase à propos des frontaliers a retenu mon attention: - la plupart se conduisent correctement, sauf parfois peut-?être sur les routes. Cette constatation m'amuserait, sauf que nos Genevois et Confédérés ne se comportent pas mieux. Ces trois ou quatre derniers mois, j'ai parcouru de deux à trois mille kilométrés sur les routes et autoroutes de France, et je peux vous affirmer que, de toutes les voitures immatriculées en Suisse qui m'ont dépassé, aucune, j'écris bien AUCUNE, ne respectait les limitations de vitesse, auxquelles je me suis astreint, sans parler des conducteurs qui talonnent le véhicule qui les précède, que celui-ci respecte ou non la limitation. Autre expérience intéressante, sur l'autoroute Annecy-Genève, que je parcours assez régulièrement, les mêmes ne respectent absolument pas le 110 kmh imposé! Comme ils ne connaissent pas la plus rapide des trois files de passage à la douane de Baronnex, il est aisé de les rattraper pour constater qu'une fois qu'ils ont passé la frontière, ils se conforment scrupuleusement aux règles qu'ils violaient allègrement en France. Enfin, parcourant plusieurs fois par semaine l'autoroute de contournement, je constate que les violations et imprudences citées plus haut, sont autant le fait de voitures immatriculées dans l'Ain ou la Haute-Savoie que de véhicules genevois, suisses ou étrangers. Je préfère évidemment tenir le volant qu'une statistique, mais je puis vous assurer que les proportions se tiennent. Et oui, on est souvent plus sauvages à l'étranger que chez nous...

    Contresens

    J'enends à l'instant. RTS OM 08h38 qu'une voiture roule à contresens sur l'autoroute Genève-Lausanne! Il y a des "charlots" déjà tôt le matin!

     

     

    Feux d'artifice -suite-

    Quand je vous informais que les feux d'artifice peuvent être dangereux, voici une précision d'un lecteur du Sud: - pour apporter de l’eau à ton moulin, je t’annonce, qu’un mortier, en explosant, a dévié le départ d'une fusée vers le niveau de l'eau, qui s’est dirigée vers la foule massée sur la plage de Boramar, village de Collioure. Au total, 13 personnes ont reçu des débris incandescents suite à ce feu d'artifice avant hier soir; deux ont été sérieusement brûlées et transportées en urgence vers l'hôpital de Perpignan. Une enquête technique est en cours pour déterminer les causes du dysfonctionnement pyrotechnique. Au moins les touchés ne lanceront plus de fusées...

     

    Sur ce excellente semaine à tous!

     

    DAZ, alias Daniel Zurcher

    19 août 2019

     

    Lien permanent 0 commentaire