11/11/2015

No 315 de la chronique de DAZ du 11.11.15

La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le trois cent quinzième jour de l'An 2015

 

    • o   Visiblement la grève des maîtres d'école a été suivie, à voir le nombre de jeunes qui se baladaient dans Balexert, en s'emmerdant à cent sous de l'heure. Le petit train qui promène les tous petits a même été mis en marche pour l'occasion. Comme quoi, toute action a toujours une réaction…
    •  
  • o   Arrêté à un stop et attendant sur mon scooter, j'ai été croisé à quelques centimètres par une immense corneille qui s'envolait d'un talus après avoir été effrayé par un chien. Un moment, dans le contre-jour, j'ai cru que c'était un FA-18 qui faisait de l'acrobatie…

 

    •  
  • o   (Manifestations à Genève) A la suite de manif, on lit généralement le lendemain dans la presse: 11'000 manifestants à Genève selon les organisateurs, 1'100 selon la Police. Mais comme hier, c'est la Police qui manifestait, il n'y a pas le chiffre de la Police. Elémentaire mon cher….

 

    •  
  • o   (RTS OM) Oscar Freysinger sera candidat au Conseil fédéral en décembre 2015. S'il est nommé, ça va enfin bouger par Berne. S'il est nommé, j'invite tous mes lecteurs pour une fondue. Là, je prends un gros risque…  

 

  • Les erreurs sont souvent la garantie de notre succès. (Raymond Vincent)
  •  

et encore un puisque c'est la commémoration de l'Armistice de 1918

 

La grandeur est un chemin vers quelque chose qu'on ne connaît pas. (Charles de Gaulle)

 

Daniel Zurcher

C315 (11.11.15)

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.