13/12/2015

347ème chronique de DAZ du 13.12.15

La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le trois cent quarante septième jour de l'An 2015

 

  • o   Attente du bus 3 pour la Ville. A l'arrêt Colladon. Pleins de clients. Pendant ce temps, 5 bus montent dans l'autre sens. Puis arrive enfin un bus descendant. Bourré! Les gens qui attendaient entrent tant bien que mal, se compressent, s'entassent. Je décide d'attendre le suivant qui ne devrait pas tarder vu le nombre de ceux qui étaient montés. 2 minutes plus tard arrive un second bus. Vide. Je le prends, je fus seul dans ce bus jusqu'à la Servette. Ah, non, il y avait aussi un conducteur…

 

    •  
    • o   En promenade dans la rue de Moillebeau, je lis l'avis suivant contre une porte d'entrée: - depuis le 11 décembre 2015, le code d'entrée a changé. C'est maintenant le 2514. C'est ce qu'on appelle joindre l'utile à l'agréable…
    •  
  • o   Bancomat UBS Petit-Saconnex. Devant moi un jeune client qui tape sur la machine et qui s'écrie; - de dzou, bordel de merde, chié, j'en passe et des meilleurs. Je ne savais pasque l'UBS servait aussi de défouloir…

 

  •  
  • o   Distributeur de billets TPG Plainpalais. Un quidam met plusieurs fois une pièce de monnaie dans l'appareil. A chaque fois la pièce retombe. Après 4 essais, le quidam s'écrie: - ben merde pour les TPG, allez vous faire foutre. Je ne savais pas que les TPG servaient aussi de défouloir
  •  
  • o   Au Marché de Plainpalais, il y a un boulanger ambulant qui s'appelle Léonard BRETZEL. Faut vraiment le faire exprès…
  •  

Petite erreur dans le dicton d'hier, corrigé ainsi:

Qui veut faire de grandes choses doit penser profondément aux détails (Paul Valéry)

 

et encore un puisque c'est dimanche:

 

Si nous n'avions point de défaut, nous ne prendrions pas tant de plaisir à en remarquer chez les autre. (F. de La Rochefoucauld)

 

Daniel Zurcher

C347 (13.12.15)

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.