14/12/2015

348ème chronique de DAZ du 14 décembre 2015

La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le trois cent quarante huitième jour de l'An 2015

 

  • o   Il y a 413 ans avant-hier, les Genevois mettaient à la porte les Savoyards qui voulaient s'emparer de Genève. Hier, lors de la Commémoration de l'Escalade, il y avait 60.000 Savoyards qui sont venus voir le Cortège. Pourquoi les avoir virés en 1602 s'ils sont de nouveau là?

 

    •      
  • o   Apprend que lors des fêtes de l'Escalade, des personnes se sont déguisées en terroristes. C'était pas vraiment une bonne idée par les temps qui courent. Et les parents qui ont toléré devraient être mis en taule…

 

    •  
  • o   Bus 3, contrôle des titres de transport. Le quidam non blanc en face de moi n'a visiblement pas de ticket. Arrêt du bus. L'agent lui somme de sortir. Récalcitrant, le resquilleur refuse et demande à payer la course. Le ton monte. Le dialogue est réitéré plusieurs fois. Puis, 4 autres agents arrivent, empoignent le resquilleur et le sortent manu militari du bus. A 5 contre un, on ne peut plus rien faire…

 

    •  
  • o   Aux régionales françaises, tout le monde a perdu ou gagné, c'est selon. Mais quand la gauche doit appeler à élire la droite pour battre le FN, il y a quelque chose de pourri dans ce pays. Et tout va continuer comme avant…Si tomber est humain, on peut dire en quelque sorte que se relever est divin. (Raymond Vincent)Daniel Zurcher 

 

  • C348 (14.12.15)
  •  
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.