20/12/2015

Chronique No 354 par DAZ du dimanche 20 décembre 2015

La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le trois cent cinquante quatrième jour de l'An 2015

 

    • o   Ouf, ce matin, le brouillard s'est levé sur Genève. Tant mieux! Mais ça fout en rage tous ceux qui se sont levés tôt pour aller voir le soleil au-dessus du brouillard…
    •  
  • o   Environ 500 malfrats selon La Police, pour une fois complètement débordée, -avec un bémol toutefois vis-à-vis de La Police qui ne s'attendait pas à des conneries pareilles et qui a déjà fort à faire avec d'autres cas- s'en sont pris à plusieurs édifices, banques, bijouteries et autres monuments, hier soir dans la Ville de Genève. Sprays, tags, vitres cassées etc. Quand on n'a plus rien d'autre à foutre que de semer la déroute sur la voie publique, on doit vraiment être mal… Comme disait Pierre Desproges, Dieu est peut-être éternel, mais pas autant que la connerie humaine…

 

  •  
  • o   Les annonces dans les bus et les tramways genevois sont d'une banalité mortelle sur un rythme lancinant manquant visiblement d'originalité et de bilinguisme. Il faudrait que les dirigeants des TPG prennent une fois le métro qui montent à la Sallaz sur Lausanne ou celui de Hongkong pour se rendre compte de la façon dont on peut annoncer les arrêts. N'y a-t-il pas un gars un peu fantaisiste aux TPG qui aurait l'idée de s'attaquer à ce problème, et de bien le résoudre?    Daniel Zurcher 
  • C354 (19.12.15)
  •  
  • L'homme est plein d'imperfections, mais ce n'est pas étonnant si l'on songe à l'époque où il a été créé. (Alphonse Allais)
  • et une de plus pour ce dimanche:
  • Le tout dans l'audace, c'est de savoir jusqu'où on peut aller trop loin! (Jean Cocteau)
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.