13/01/2016

Treizième chronique de DAZ du 13.01.2016

La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le treizième jour de l'An 2016.

 

  • o   En France, les ministres des églises juives ont demandé à leurs fidèles de ne plus porter la kippa (horrible bonnet ressemblant à un bol inversé pour ceux qui ne sauraient pas) afin qu'on ne les reconnaisse plus dans les rues. Bonne chose. Je n'ai d'ailleurs jamais compris pourquoi dans certaines religions il fallait se démarquer. Ceci dit, généralement, un juif avec ou sans kippa se reconnaît loin à la ronde…

 

    •  
  • o   Dans l'affaire Warluzel, on apprend soudain qu'il ne visait pas l'aide-soignante… Si on ne sait pas viser, alors pourquoi tirer? Comment peut-on allouer une arme à un personnage en aussi mauvaise santé? Avec les défenseurs qu'il a, on finira par trouver que c'est l'aide-soignante qui a tiré. Selon que vous serez riche ou misérable…

 

  •  
  • o   Le secrétaire général de la FIFA s'est fait lourder séance tenante pour une histoire bizarre de billetterie. A la vitesse où les gars giclent à la FIFA, il n'y aura bientôt plus personne.
  •  
  • o   (Migors Balexert) Bénéficiaire d'une carte-cadeau, j'apprends que pour en faire valoir sa valeur, il faut gratter un code et l'introduire (le code) sur un clavier. Je gratte, mais le code est écrit si petit qu'il m'est impossible de le lire, même avec une loupe. J'appelle donc une charmante hôtesse de caisse pour qu'elle me lise le code en lui spécifiant que je suis déficient visuel. Elle regarde, tourne la carte, l'approche de ses beaux yeux et finalement me dit: - je crois que je suis aussi, comment vous avez dit déjà… J'étais ravi, elle un peu moins et je lui ai prêté ma loupe, alors elle a pu lire…Les hommes naissent égaux, dès le lendemain ils ne le sont plus (Jules Renard dans Journal)Daniel Zurcher 
  • 13.01.2016
  •  
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.