06/04/2016

Chronique No 97

La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le nonante-septième jour de l'An 2016.

 

  • o   Rififi chez les chefs militaires helvétiques. Le grand patron Blattmann accorde son soutien total au chef des Forces Aériennes Schellenberg. En langage sportif clair, ça signifie que Schellenberg va se faire virer prochainement…

 

    •  
  • o   Dans la Panama Pa(m)pers, le héros du jour n'est autre que le tout nouveau président de la FIFA, Gianni Infantino. A peine élu que les combines commencent. Au suivant…

 

    •  
  • o   L'Aéroport de Genève s'est donné un nouveau patron. Bienvenue à André Schneider. Mais même si sa formation est universitaire, il y a fort à douter qu'il ne pourra pas réaliser une deuxième piste…

 

    •  
  • o   (Bus No 3, 17h30) Un jeune mange une banane et jette la peau par terre, devant ses pieds. Mon voisin de siège murmure: - s'il la prend pas en sortant, je lui casse la gueule! Deux arrêts plus loin, le jeune se lève, ramasse sa peau et sort du bus. Ouf, il l'a échappé belle…

 

    •  
  • o   (Tram 18, 18h00, bondé). Une jeune dame raconte par portable interposé ses misères conjugales à haute et intelligible voix. Tout le coin du tram écoute attentivement et elle ne se rend pas compte de la situation, plutôt cocace. Et ça dure et ça perdure avec tous les détails, dont un: - il ne baise même plus… Puis un quidam lance alors à haute et intelligible voix, aussi, et de Carouge: -mais vire le ton mec, de bleu de bleu…

 

  •  
  • o   Pendant un certain temps, le dernier paragraphe de la chronique DAZ sera parisien. Il y a tant à dire… Le nettoyage des bordures de rues se fait toujours avec de l'eau sous forme de petits ruisseaux partant d'hydrantes disposées tous les 300 m environ. Parfois, ça forme des petits lacs et si vous n'y prenez pas garde, les souliers et chaussettes sont trempes pour le restant de la journée…Le cœur est l'or, le sang est le pétrole et le platine est l'âme. (Poète provençal)et encore un pour ce mercredi:
  •  
  •  
  •  

L'humanité ne sait pas où elle va, mais elle y va sûrement! (Jean-Pierre Carrière)

 

Daniel Zurcher

06 avril 2016

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.