30/04/2016

No 121 du dernier d'avril par DAZ

La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le cent-vingt et unième jour de l'An 2016.

 

Office cantonal de la population Genève

Carte d'identité story, pour changer un peu

 

    • o   On prend rendez-vous par téléphone, environ 10 jours d'attente…
    • o   Le jour J, à l'heure H, on va à Onex, accueil impeccable à l'entrée.
    • o   On suit la ligne bleue, c'est bien, on comprend.
    • o   On monte au 2ème et on prend un ticket avec réservation, c'est bien, clair et net...
    • o   Les guichets A à E appellent mon numéro.
    • o   A ce guichet pour paiement, c'est l'indiscrétion totale.
  • o   J'étais au guichet E, et une "qui"dame expliquait sa situation avec tous les détails, au guichet D. Plus cocasse tu meurs...

 

    • o   L'employée, censée s'occuper de moi au guichet, écoutait aussi la conversation du guichet D. Ben c'était intéressant…
    • o   La dame qui s'occupait toujours de moi était aussi sympa qu'une porte de grange ou de garage fermée, de type asiatique (et oui, pas de racisme, de l'ouverture) et grinche comme une fonctionnaire…
    • o   Elle me demanda mon passeport alors que je venais faire une carte d'identité.
    • o   Elle voulait, soi-disant, me voir en photo.
    • o   Si on s'est fait voler ses papiers, c'est qu'on en a plus et elle, elle a copie de ce qui a été fait auparavant…
  • o   Puis passage dans une autre salle d'attente pleine de nourrissons (4) qui braillaient. Je ne suis pas fan des maternités…

 

    • o   L'appel des numéros se fait dans le désordre.
    • o   J'avais le 90, l'écriteau indiquait 83 et a passé soudainement à 94.
  • o   Un quidam s'est plaint et une gentille dame employée est venue expliquer que les numéros étaient inscrits dans l'ordre d'arrivée des gens et non pas dans celui des numéros distribués, comme partout ailleurs. Bizarre, comme procédure…

 

    • o   Mais à 11h15, comme prévu, c'est mon tour. Bravo pour la ponctualité!
    • o   Indiscrétion totale entre les 4 postes de données et de photo et signature.
  • o   On entend tout du voisin, sa taille, son adresse, les bébés qui pleurent et les employés qui essaient de les photographier les yeux ouverts (mais fait gnagnagna petit bébé, fait coucoucou chéri) etc. Encore la maternité…
  • o   L'employé photographe, fort sympa, par ailleurs me dit que je peux sourire mais sans ouvrir la bouche. Ah ben, ça c'est un truc que je ne sais pas faire…

 

  • o   Puis on s'en va en apprenant que la carte nous parviendra par recommandé dans les 7 à 10 jours.
  • o   C'est alors qu'on aura un avis jaune de La Poste dans sa boîte à lettres et qu'on s'en ira attendre à La Poste…
  • o   Un autre point positif est d'avoir évité la rafle ou la descente policière qui suivit de peu ma visite…Daniel Zurcher  
  •  
  • 30 avril 11h15
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.