02/05/2016

l 123èME DE daz DU 2 MAI 2016

La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le cent-vingt troisième jour de l'An 2016.

 

  • o   Il y a peu, je prétendais qu'une course de F1, c'était 25 bagnoles qui tournent pendant 90 minutes et c'était Mercedes qui gagne. Ben, rien n'a changé, et c'est toujours comme ça. C'est vraiment rasant la F1…

 

  •  
  • o   Il fut un temps où les cortèges du premier mai étaient syndicaux et ou la masse ouvrière faisait part normalement de ses revendications. Maintenant, c'est devenu une occasion de troubler l'ordre public et des emmerdeurs de tous genres sèment la zizanie. Les temps changent…
  •  
  • o   Dépose des bouteilles vides au conteneur. Un quidam qui procède à la même opération met les bouteilles de plastic et celles en verre dans le même trou. Je luis fais gentiment la remarque et il me répond tout de go: - de toute façon ils les trient encore une fois! Ben voyons…
  •  
  • o   Rencontré une connaissance qui œuvre comme huissier au Tribunal de Police à Genève; - alors ça va, vous allez au boulot? Et sa réponse: - ouais, mais j'ai bientôt fini parce que je vais avoir 72 ans et que c'est la limite d'âge pour ce job.. Qui a dit que l'on ne trouvait plus de travail après 60 ans?Quand on sort de la crise, ceux qui courbaient le dos lèvent le poing? (Christophe Barbier)Daniel Zurcher  
  •  
  • 02 mai 2016
  •  
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.