18/05/2016

La chronique quotidienne de DAZ 139 par DAZ

La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le cent trente neuvième jour de l'An 2016.

 

  • o   Mardi 17, en entrant dans une grande surface de France voisine commençant par C et finissant par four, je constate un immense écriteau: Ouvert lundi de Pentecôte 16 mai. A côté un agent de sécurité assis, inutile et inopérant à qui je dis poliment: - il est un peu dépassé votre écriteau! Il le regarde et me dit: - ben ouais, faudra voir pour l'enlever. 20 minutes plus tard, je sors et l'écriteau est toujours là! Je dis au même chef de la surveillance, toujours assis, inactif et oisif: - vous n'avez pas eu le temps de l'enlever cet écriteau? Et cette fois sa réponse fuse: - si, mais j'ai pas envie! Maintenant, je sais pourquoi La France va mal…

 

    •  
  • o   Ca devient une litanie, ou presque, mais quand France Info communique que la Police a compté 11'000 manifestants et la GCT 55.000 hier à Paris lors 'un rassemblement contre la Loi sur le travail, on se doit de se dire qu les parties n'ont pas appris la même façon de compter. Pas étonnant que La France s'écroule…

 

  •  
  • o   Bricolage sur bateau. Un genou du pantalon se mouille un peu et je me pose sur un banc en attendant que ça sèche. Passe alors un bambin de 2 à 3 ans, qui montre du doigt mon genou mouillé et me dit avec un sourire narquois: - bobo Mossieu?  J'en ai été tout retourné…
  •  
  • o   Après 7 mois de non-utilisation, tentative de démarrage du moteur du bateau. Rien ne se passe. Dommage, tant pis! Batterie foutue? Puis soudain, je constate que je pressais sur le bouton arrêt au lieu de celui du démarreur. Ah, l'âge, ça n'arrange pas les choses. Mais le moteur est parti…En France, le ridicule ne tue pas, on en vit! (Henri Jeanson)Daniel Zurcher 
  •  
  • 18 mai 2016.
  •  
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.