03/06/2016

155ème chronique

La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le cent cinquante cinquième jour de l'An 2016.

 

    • o   Une assidue lectrice m'informe: Quel est le sport le plus fruité? La boxe, car quand tu te prends une pêche en pleine poire, tu tombes dans les pommes et tu ne ramènes plus ta fraise.
  • o   Dans la chronique 151, j'avais mentionné que Verdun avait fait 70'000 morts. Encore une erreur. Désolé. Un lecteur assidu me fait savoir que c'étaient 700'000 victimes. Dont acte.

 

    • o   Didier Burkhalter, le conseiller fédéral s'est fait une entorse en descendant du train lors de l'inauguration du tunnel du Gothard. C'est pas le tout de prendre le train, encore faut-il savoir en descendre…
  • o   Roland Garros, Paris, hier en fin d'après-midi ¼ de finales dames, Bacsinszky – Bertens, une centaine de spectateurs frigorifiés et emballés dans des couvertures, de la pluie. et en prime la Suissesse qui perd. Vive les toits amovibles…
  • o   Dans le tennis féminin, il y a de très belles, de belles et de moins belles joueuses. Jusque lé, elles n'y peuvent rien. Mais alors, quand elles sont mal nippées, je zappe…
  • o   Une grande partie de Las France est sous l'eau. C'est cata un peu partout. Mais les grèves à la SNCF, à la RSTP, à Air France et à EDF/GDF continuent. Ben voyons, quand on est déjà dans la merde, faisons tout pour s'y enfoncer.

 

  • o   Bu3 3, mercredi 22h00, un quidam pas blanc avec des fils dans les oreilles écoutant visiblement la marche nuptiale du Zaïre ou d'ailleurs chante a capella à tue-tête. C'est marrant, bof! Et personne ne dit rien, je suis le seul blanc dans le bus…Certains ne sont jamais seuls, ils sont toujours accompagnés de leur connerie (Arletty)et encore cette dernièreLa plupart de mes contemporains sont morts, mais personne n'a eu le courage de le leur dire! (un poète provençal)Daniel Zurcher    
  •  
  •  
  •  
  • 03 juin 2016
  •  
  •  
  •  
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.