20/06/2016

No 172

La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le cent septante deuxième jour de l'An 2016.

 

  • o   (EURO 2016) Dans l'équipe nationale de l'Islande, tous les joueurs ont des noms qui finissent par - son, sauf un dont le patronyme finit par - sen. Ca doit être un étranger…

 

    •  
    • o   Un lecteur assidu me fait une remarque ayant trait à l'utilisation de la formule "non-blanc" pour noir utilisée souvent par votre chroniqueur préféré pour des questions légales. Pata Negra est une marque déposée de jambon ibérique élaboré avec des porcs de race très foncée ou noire. Un producteur dans le Jura élève des porcs qu'il nourrit exclusivement avec des glands. Il appelle les jambons de ses bêtes "pata blanca". Beau jeu de mot et joli contresens…
    •  
  • o   Une course automobile de Formule 1, c'est 20 coureurs qui tournent sur un circuit pendant 90 minutes environ et c'est Mercedes qui gagne. (Bis repetiae). Mais c'est quand même ainsi tous les dimanches…

 

    •  
  • o   (sur M6, d'un reporter) Le football se joue avec les pieds, mais aussi avec la tête, toutefois, c'est dans les tripes que ça se passe. Vachement multifonctionnel le foot…

 

    •  
  • o   (D'un lecteur assidu italien) Non à la réforme orthographique. Exemple: analphabète est issu des deux premières  lettres de l'alphabet grec, alpha et bêta précédées du préfixe privatif an qui lui donne son sens original: qui ne connaît pas les lettres donc qui ne peut ni lire, ni écrire. Si suite à la réforme on écrit: analfabète c'est différent, il faut revoir son étymologie et son sens, donc: anal qui a rapport à l'anus, fa la quatrième  note de la gamme et bête, personne un peu sotte. Donc analfabète devient: idiot qui fait de la musique avec son sphincter.Daniel Zurcher 

 

  • 20 juin 2016
  • Toute série qui se prolonge tend inexorablement vers la fin! (Jean-François Develey)

 

 

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.