15/07/2016

197ème

La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le cent nonante septième jour de l'An 2016.

 

    • o   Hier à Nice, plus de 83 morts et de nombreux blessés, La guerre continue. Un lecteur fidèle m'a demandé de ne pas encore en parler, alors je me retiens, mais je ne peux pas ne pas penser aux morts et aux blessés…
    •  
    • o   Ecouté le magnifique concert de Paris au pied de la Tour Eiffel. Sublime, mais pourquoi faut-il qu'ensuite on tire un feu d'artifice interminable qui pollue énormément, qui pue, qui est très cher, qui fait peur aux enfants et aux animaux, qui ne sert à rien, qui réchauffe l'atmosphère dans un lieu où s'est tenue la COP21. Je signerais volontiers une initiative interdisant les feux d'artifice, la pire des pollutions totalement inutiles
    •  
    • o   Plus d'EURO, plus de Wimbledon, pas encore les JO, alors quelques réflexions sur le TDF. Effectivement, ça soufflait pas mal sur le Mont ventoux. Je retire donc ma critique d'hier concernant la suppression des 6 derniers kilomètres…
    •  
    • o   Comment se fait-il que dans cette étape de grimpe, ce soit deux belges qui l'emportent alors qu'il n'y a pas de montagne en Belgique ou presque…
    •  
    • o   Qu'il y ait toujours encore des spectateurs un peu cons qui courent à côté des coureurs cyclistes jusqu'à les empêcher de passer m'est de plus en plus incompréhensible ? Mais que fait la Police?
    •  
  • o   Les cyclistes genevois s'insurgent contre les amendes soi disant trop lourdes qui leur sont infligées. Est-ce la faute qui est punie ou les conséquences? Pourquoi un cycliste qui brûle un feu n'aurait que 20 balles d'amende et l'automobiliste qui en fait de même CHF 250.00?S'armer de patience est la plus grande victoire remportée sur l'incongruité. 15 juillet 2016

 

  • Daniel Zurcher
  • (Pensée nocturne d'un Vauclusien qui n'en pense pas moins).
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.