17/08/2016

No 230 de la chronique de DAZ

La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le deux cent trentième jour de l'An 2016.

 

    • o   Toujours assidu é la lecture du lexique du romand français, je découvre: quinquerne. Vous connaissez? Non, alors il peut s'agir 1/d'une vielle, l'instrument de musique, 2/d'une musique ennuyeuse, scie ou rabachage et 3/d'une personne ennuyeuse et cancanière. Dont acte!
    •  
  • o   Passe devant un banc du mail à Balexert au moment où une dame quidam s'écroule. Je l'installe tant bien que mal et demande aux employées d'un magasin d'appareils auditifs s'il y a un service sanitaire à Balexert. Réponse: - oui, mais c'est la pharmacie qui les appelle! Je demande donc aux pharmaciennes toutes proches d'appeler le service sanitaire. Réponse: - je crois qu'ils sont en vacances… A Balexert tu peux crever gentiment, tout le monde s'en fout. J'ai finalement appelé le 144…

 

    •  
  • o   Reçu d'une connaissance un avis de changement d'adresse de courriel. Sympa! Mais il a été envoyé comme courriel normal et on se farcit comme entête 500 adresses de destinataires. Et les amis, on peut envoyer en copie cachée et on ne peut ainsi pas lire les adresses des autres destinataires…

 

    •  
  • o   La pluie du soir annoncée par Météo suisse commence le matin. Encore un météorologue qui se fout dedans et qu'on ne fout pas dehors…La pluie tombe toujours plus fort sur un toit percé. (Proverbe japonais)Daniel Zurcher 

 

  • 17 août 2016
  •  
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.