02/09/2016

246

La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le deux cent quarante sixième jour de l'An 2016.

 

  • o   Quand un gros bateau de la CGN, comme le Rhône, par exemple, hier vers 14h00, quitte le débarcadère de Coppet, il y a tellement peu de tirant d'eau que le fond du lac est labouré sur plusieurs centaines de mètres, créant ainsi un chenal boueux et trouble pendant quelques minutes. Pas très appétissant quand on est en barque dans le coin…

 

    •  
  • o   Rue de Saint-Jean, une dame (jeune) en vélo roule lentement sur la voie du bus et des vélos en téléphonant avec son portable. Derrière elle, le bus qui va un peu plus vite et qui klaxonne. Résultat: la dame prend peur et tremble, lâche le portable pour reprendre son guidon, le portable tombe et moi, qui me trouve à coté d'elle en scooter passe sur le portable. D'Androïd, son portable qui devait faire 14 x 7cm est devenu une tablette de 20 x 10 cm. J'ai toujours admiré les gens qui faisaient deux choses à la fois, mais bien…

 

    •  
    • o   Rue des Charmilles, une jeune dame à pied traverse la rue à 10 m d'un passage protégé. La voiture devant moi freine brusquement, et la mienne qui suivait aussi. Le conducteur de la voiture sort alors et dit à la piétonne un truc du genre: - ça va pas la tête, espèce de poule! Et la dame de répondre: - mais fais seulement ton coq, pauvre c..! Bref, la toute grande classe…
    •  
  • o   Dans la poursuite de l'étude du romand tel qu'on le parle, trouvé: racaquillée! Et ça signifie, semble-t-il, une énorme quantité. Il n'est jamais trop tard pour s'instruire…

 

    •  
  • o   Il est 12h30 et de nombreux lecteurs fidèles me réclament la chronique du jour. Alors la voici, enfin…Quand on n'a pas de chien, on chasse avec des chats (proverbe de Sao Tomé-et-Principe)02 septembre 2016

 

  • Daniel Zurcher
  •  
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.