17/09/2016

et voici la 261ème chronique de DAZ du samedi 17 septembre 20161

La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le deux cent soixante et unième jour de l'An 2016.

 

    • o   (Reçu d'un lecteur fidèle) Devant un étalage de fruits et légumes, il est écrit en grand sur une ardoise: Toute femme surprise à tâter les fruits subira le même traitement! Joli, non…
    •  
  • o   (Et encore cette autre devise transmise par un ami) C'est en allant aux urgences qu'on comprend pourquoi on nous appelle patients! C'est pas mal non plus…

 

    •  
    • o   Le chapitre d'hier sur le loup a fait réagir. Un lecteur assidu du Sud me transmet ceci: On sent que les Chambres se sont fait sensiblement influencer par les Valaisans. Où sont les bergers, chiens et barrières que posaient nos ancêtres? L'abattage du loup, c'est la solution de facilité apportée par des fainéants et dont les amis chasseurs ont eu peur de la concurrence! Comme il a raison l'ami. Par ailleurs et par expérience, il suffit de mettre un âne (un vrai) parmi les troupeaux de mouton et le loup ne vient plus…
    •  
  • o   L'Armée suisse a un nouveau chef. Un Valaisan de 59 ans. Qui a dit que les "vieux" ne trouvaient plus d'emploi après 55 ans?

 

    •  
    • o   On ne pourra probablement plus retirer son 2ème pilier d'un seul coup. Bien ou mal? Ce qui est sûr, c'est que ça fera moins de personnes à l'assistance publique qui l'avaient retiré et qui l'avaient dépensé…
    •  
    • o   On parle de se séparer de l'hélicoptère des HUG sous prétexte qu'il coûte CHF 500.00.00 par an. Le budget annuel des HUG est de 1,8 milliards. Ca doit faire le 0,0002% du budget. Au diable l'avarice…
    •  
  • o   Votre chroniqueur "préféré" vous souhaite une excellente fin de semaine sous la pluie. Ca nous changera des 6 semaines passées au soleil… 17 septembre 2016

 

  • Daniel Zurcher
  • Je ne perds jamais. Soit je gagne, oit j'apprends. (Nelson Mandela)

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.