05/10/2016

279ème

La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le deux cent septante neuvième jour de l'An 2016.

 

    • o   Suite au contrôle policier d'hier subit, une lectrice fidèle me transmet ce petit mot: - Si les flics arrêtent les scooters et autres boguets, c'est qu'ils pensent avoir affaire à un ado....Te voilà donc rajeuni.... Que des compliments ces temps-ci!
    •  
  • o   (Nouvelle rubrique provenant d'une lectrice fidèle). Ainsi donc en Novlangue, on ne dira plus d'une dame qu'elle est petite, mais de taille modeste. Quant au nain, il devient une personne à verticalité contrariée. Le crayon devient un outil sculpteur. Les rédactions deviennent des productions écrites, les sorties en groupe, des sorties de cohésion. Enfin, les élèves en difficultés ou handicapés seront désormais des élèves à besoins éducatifs spécifiques. A demain pour la suite…

 

    •  
    • o   Dans le quartier de M-Parc à Carouge, en tant que piéton, croisé 3 cyclistes sur des trottoirs dont un à vive allure. Il fut un temps où les trottoirs étaient sûrs, maintenant, c'est un véritable danger…
    •  
  • o   Un joueur professionnel de hockey sur glace s'est fait virer de son club, en l'occurrence HC Fribourg-Gottéron parce qu'il avait oublié ses patins lors d'une rencontre qui avait lieu à Davos. Si on foutait dehors tous les gens qui oublient une fois quelque chose, il y aurait 8 millions de chômeurs en Suisse Mais quand on veut se débarrasser de son chien, on dit qu'il a la gale…

 

    •  
  • o   Retour de l'aéroport vers 06h30. Dépassé par un immense convoi de pompiers qui se rend vers le chemin des Coudriers. Il devait y avoir au moins 10 véhicules. Si l'incendie est fonction du nombre de véhicules de pompiers, ça dois être un immense feu…Je m'éteins, dit le pompier avant de mourir! (Pierre Doris)Daniel Zurcher

 

  • 05 octobre 2016
  •  
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.