13/10/2016

287

La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le deux cent quatre vingt septième jour de l'An 2016.

 

  • o   Chamonix a interdit le "wingjump" ou saut libre, en français dans le texte, à cause des accidents et des morts. A Lauterbrunnen, en Suisse, fief du saut libre, on continue et on s'en fout des morts. Ou plutôt, il y a un corbillard dans l'aire d'arrivée…
  •  
  • o   Ayant été appelé à me rendre souvent à l'AIG (Aéroport international de Genève), soit pour voyager soit par amener ou chercher des passagers, on est en droit de demander une nouvelle fois: 1/pourquoi les contrôles sont exagérés, longs et ne servent à rien? 2/pourquoi faut-il aller 2 heures avant un départ alors que si vous voyagez en TGV, une minute avant le coup de sifflet suffit? 3/pourquoi faut-il faire des kilomètres en tapis roulant ou à pied pour ensuite se retrouver dans un bus qui vous amène à l'opposé d'où vous êtes partis? 4/pourquoi faut-il une fois sur deux devoir d'abord prendre un bus? 5/pourquoi faut-il toujours attendre 30 minutes ou plus pour la livraison des bagages? 6/pourquoi les tarifs de stationnement sont-ils si élevés? 7/pourquoi le stationnement départ "kiss & fly" est-il si minable? Bref, pourquoi l'AIG est-il si mal foutu? Je n'attends pas de réponse ayant œuvré 38 ans dans cet encadrement, mais je ne constate pas vraiment d'amélioration…

 

    •  
  • o   Pour poursuivre avec l'AIG qui est non-fumeur (au moins une bonne chose), il se trouve que des dizaines, voire des centaines de personnes se mettent devant ou derrière (c'est selon) les portes de l'AIG pour torrailler. Et alors, là, quand vous passez devant ou entre (c'est selon) c'est un mur de fumée épaisse, nauséabonde, puante et glauque comme dans un stade de football lorsque des fans un peu cons allument des fumigènes. Et si vous êtes asthmatiques ou gênés des bronches, c'est l'apoplexie à coup sûr. Quelle saloperie cette fumée volontaire qui tue…
  •  

 

    • o   En ce moment, Moscou et Paris, c'est comme Trump et Clinton. Un croc-en-jambe à tous les coins…Il vaut mieux se répéter que se contredire! (Guillaume Roquette)
  •  
  •  

 

Daniel Zurcher

13 octobre 2016

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.