03/11/2016

308

La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le trois cent-huitième jour de l'An 2016.

 

  • o   Traversé les bois de Versoix en voiture, lentement et gentiment. Soudain, une horde de sangliers traverse sans regarder à gauche ni à droite, en file indienne, le chef devant et les marcassins par ordre de grandeur. Où il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir…

 

    •  
  • o   En même temps sur Option musique, un message: - attention, entre Lausanne et Genève, 45 minutes de bouchon suite à l'incendie d'une voiture. Hier, c'était un mec qui roulait à contre-sens, aujourd'hui un incendie, demain, c'est un pont qui va s'écrouler…

 

    •  
    • o   Un voisin, arabe et musulman, (ça n'est pas contradictoire), par ailleurs fort sympathique et bien évidemment chauffeur de taxi à Genève me demande si je connais quelqu'un qui a des enfants de 2 ans pour lui donner des habits usagés. Je lui réponds par la négative et lui dis qu'il y a 5 collecteurs d'habits usagés dans le quartier et qu'il n'a qu'à glisser les habits dedans. Et il me répond: - ah mais nous les Arabes, on donne de main à main, on ne donne jamais anonymement! C'est vrai que les musulmans doivent faire une bonne action tous les jours et si tu donnes anonymement, il n'y a pas de témoin…
    •  
  • o   Hier, La Police a traqué les cyclistes indisciplinés et en a collé 143. Bravo ou tant pis pour eux! Pour être descendu de mon quartier à pied en ville vers les 17h30, j'ai pu remarquer que tous les cyclistes n'avaient pas été concernés par les contrôles des flics! Le seul problème, c'est que la prochaine traque aura lieu dans 2 ans et pendant ce temps là, les cyclistes feront ce qu'ils veulent, sans lumière, sur les trottoirs et passeront gaiement au rouge…

 

    •  
    • o   Le jour où La Police se mettra à traquer les piétons qui ne respectent pas leurs feux, il y aura 14'300 amendes…
    •  
  • o   (Bus 3, Trembley, 22h25) 5 contrôleurs des TPG entrent dans le bus. Je suis à la hauteur de la deuxième porte sur 4 et 2 employés entrent par cette porte. Personne ne dit rien, mais tous les passagers sortent leur ticket, abonnement ou autres billets, sauf moi. Je ne bronche pas et ne bouche pas un œil. Un contrôleur s'en va devant, un autre derrière, et personne ne me demande quelque chose. A quoi bon ces contrôles s'ils ne sont pas faits correctement? Et pourtant, j'avais un billet…Sauf erreur, je ne me trompe jamais! (Alexandre Vialatte)Daniel Zurcher

 

  • 03 novembre 2016
  •  
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.