04/11/2016

309

La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le trois cent-neuvième jour de l'An 2016.

 

    • o   (Bus 3 entre Colladon et Servette) Assis en face de moi un enfant de 7-8 (!) ans demande à sa maman: - dis maman, ça veut dire quoi putain? Et ça maman lui dit péremptoirement: - maintenant tu te tais et tu finis ta barre chocolatée… Les tabous de quand j'étais petit, il y a 70 ans, sont toujours les mêmes…
    •  
  • o   Wawrinka est arrivé à Paris, et il est reparti après une seule rencontre, perdue, contre un inconnu. Qui plus est, il a encore réussi, pendant la partie, à engueuler un ministre français trop bavard. Chez les stars, il y a aussi des jours sans…

 

    •  
  • o   Le président François Hollande n'est plus qu'à 11% d'intentions de vote selon un dernier sondage. Le seul côté positif, c'est qu'il ne risque presque plus de descendre plus bas…

 

    •  
    • o   A propos de Noël avant Noël, une fidèle lectrice me fait part de ceci: - je vais acheter des fleurs chez un grossiste et que vois-je? Des palettes de tulipes, des anémones, des jacinthes etc. Je me pince! En novembre! Je demande alors au patron, que nous proposerez vous au printemps prochain? Pris de court, il me répond : - sans doute des tournesols! Et de conclure: - mettrons nous des œufs de Pâques sous le sapin? Je ne suis donc pas le seul à m'étonner des anticipations festives…
    •  
    • o   (Bus 3 Servette) Un jeune un peu étourdi, avec un portable à la main et des ficelles dans les oreilles, heurte une poussette sans personne dedans, stationnée à l'intérieur du bus. Mais le jeune est tellement dans la lune qu'il dit à la poussette: - oh pardon! Il y a des jeunes qui ne s'excusent jamais et des qui s'excusent envers des choses.
    •  
    • o   (Cours de Rive, Café-Restaurant Léo, 18h15) Je pousse la porte du café pour boire un coup et le patron me crie: - dès maintenant, c'est uniquement pour manger! Ca devait être un suisse-allemand, parce qu'il n'y a que là-bas qu'on mange à 18h15…
    •  
  • o   (Place de la Petite Fusterie, marchand de marrons chauds) Il est affiché: - marrons chauds, 100g, CHF 3.00, 150g, CHF 4.80! J'avais connu Philibert, celui qui disait: - Chez Philibert, plus je vends, plus je perds. Maintenant il y a le vendeur de marrons de la Petite Fusterie: - plus t'en prends, plus c'est cher… Dans la vie, il y a deux choses qui sont infinies, l'Univers et la connerie humaine. Mais je n'en suis pas tout à fait sur pour l'Univers! (Albert Einstein) 

 

  • Daniel Zurcher
  •  
  •  

04 novembre 2016

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.