09/11/2016

314

La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le trois cent-quatorzième jour de l'An 2016.

 

    • o   A propos des commentaires d'hier sur la nature des candidats aux élections américaines, beaucoup d'avis me sont parvenus pour les approuver, dont un précise: - entre un borgne et un aveugle, je choisirais le sourd… C'est tout dire!
  •  

 

    • o   A propos des annonces dans les trains CFF, hier, reçu ce qui suit: -Ta remarque au sujet de l'annonce dans les trains relative au côté par lequel il faudra descendre est curieuse parce que, jusqu'à présent, je n'en ais pas entendu de fausse; probablement que ton contrôleur était tourné à l'envers?! En fait, le contrôleur ou serait-ce une machine qui dit: - nous arrivons à Genève au quai 2, descente à droite dans le sens de la marche du train… commet une erreur dans tous les cas. Un train ne marche pas, mais il avance. Ceci étant dit, en Suisse, nous bénéficions de trains dont une seule porte s'ouvre aux arrêts du côté du quai. Par conséquent, il serait difficile de sortir par uine porte fermée. Donc l'annonce du contrôleur est superflue, ce d'autant qu'elle n'est dite qu'à Genève et pas à Yverdon-les-Bains, ni à Morges… Et il faut supprimer tout ce qui est inutile et superflu!
  •  
  • o   (TPG Tram 12) 3 musiciens dans la remorque du tram hier après-midi. C'est pas vraiment nouveau. Mais maintenant, il y en 3 un qui joue de l'accordéon, un de la guitare et un du piano synthétique, genre Yamaha. On aura tout vu. Le jour où il y aura le grand orgue de Saint-Pierre dans un tram 12, je vois ferai signe…
  •  
  • o   Même tram, même heure, une porte automatique ne fonctionne pas. Depuis l'extérieur, le temps que vous vous en rendiez compte et que vous cherchiez une autre porte, le tram risque de partir sans vous. De l'intérieur, à voir la mine des gens qui ne peuvent pas sortir, on se marre… Au lieu de contrôler les tickets, les contrôleurs feraient mieux de contrôler les portes!
  •  
  • o   Quand un voyageur sort de la gare de Genève-Cornavin par l'arrière, donc côté Montbrillant et qu'il voit les immeubles délabrés des Grottes dont on ne sait pas s'ils vont s'écrouler dans l'heure qui suit, il a tendance à faire marche arrière et à reprendre le train pour ailleurs. Honte à la Ville de Genève. Pagani, tu fous quoi non de d'zou...

 

 

Du moment qu'on rit des choses, elles ne sont plus dangereuses! (Raymond Devos)

 

Daniel Zurcher

09 novembre 2016

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.