30/11/2016

No 335

La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le trois cent trente cinquième jour de l'An 2016.

 

  • o   A propos de la mort de Castro, un fidèle lecteur et néanmoins ami commente: Castro a donc opté pour une dernière cuite. Moi, je vais me faire enterrer. Ainsi, j’aurais toujours la chance d’avoir un petit ver dans le nez. Santé à tous les deux…

 

    •  
  • o   Un aéronef transportant notamment une équipe de football brésilienne s'est écrasé en Colombie ce matin tuant 76 personnes. Sans vouloir tomber dans le glauque, on se doit de dire que cette fois ils sont hors-jeu sans contestation de l'arbitrage…

 

    •  
  • o   A Berne, le café est CHF 4.20 dans les établissements publics. Sans sous-tasse, sans cuillère, sans sucre et sans crème, c'est aussi CHF 4.20. On n'arrête pas le progrès…

 

    •  
  • o   Et dans le même ordre d'idée, un ballon de Chasselas de Chavannes (Schafiser) des bords du Lac de Bienne, c'est CHF 6.00. Et si vous prenez un demi, exceptionnellement, ben, c'est trente balles. Quant au rouge du même endroit, il est CHF 35.00 les 5 dl. Là aussi, on n'arrête pas le progrès…

 

    •  
  • o   Quand 2 présidents de partis, ou presque (Mélenchon et Cohn-Bemdit) s'envoient se faire foutre par-devant la télévision et 6 millions de gars qui regardent, on se doit de se dire que La France est bien malade, pas seulement les socialistes…

 

    •  
  • o   Les journalistes qui annoncent la raison d'une catastrophe aérienne 5 minutes après le crash sont généralement des sots surtout quand on sait que les bureaux d'enquête ne trouvent parfois pas les causes après 2 ans d'études et d'analyses. Quant aux radios, y compris la RTS qui relaie ce genre de probabilité, elles sont du même acabit. Vouloir toujours tout savoir mieux que les autres et avant n'es pas forcement positif…

 

    •  
  • o   Vous avez reçu la dernière chronique de novembre 2016. Qu'un beau mois de décembre vous attende patiemment… 30 novembre 2016

 

  • Daniel Zurcher
  • Face à la catastrophe, on a besoin de culture! (Martine Mairal)

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

29/11/2016

No 334

La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le trois cent trente quatrième jour de l'An 2016.

 

 

  • o   Comme promis, un résumé sur la visite au "Ziebelemaerit" -marché aux oignons- de Berne du 28 novembre 2016. Bon, il faisait froid et la bise souffle à Berne comme à Genève. C'est une immense foire où l'on vend de tout, mais absolument de tout allant des râpes à légumes en passant par les biscômes, les bonnets à poils, les écharpes, du vin chaud, des saucisses, de la soupe aux oignons et accessoirement à différents endroits des oignons, magnifiquement tressés, il faut le reconnaître. Il y a un monde fou, comme à la Mecque lors des pèlerinages selon ce qu'on voit à la télé. Mais l'ambiance est bon enfant et les confettis à 7 balles le paquet son lancés gaiement en pleine figure. Pour consommer un vin chaud dans la rue, il faut payer cent sous et encore ajouter 2 balles pour la consigne du gobelet. Donc vous faites la queue une fois pour le vin chaud et encore une fois pour rendre le contenant. C'est un peu débile surtout quand vous restez devant le stand et que vous avalez votre vin chaud "tiède" en 25 secondes. Voilà, vous savez tout ou presque. J'avais vu le marché aux oignons en 1961, je l'ai revu hier, en 2016, je n'y retournerai pas dans 55 ans
  •  
  • o   Train CFF 2515 du 28 novembre 2016, Genève. Quelques remarques qui donnent une très mauvaise image de l'entreprise des CFF et qui pour un passager qui paie CHF 176.00 entre Genève et Berne et retour sont inadmissibles. Ce train est annoncé sur les panneaux de la Gare de Cornavin mais les indications ne contiennent pas la composition 1ère/2ème classes. A son arrivée, une voie annonce, première classe secteurs A, B, C et D ce qui est totalement faux, car la 1ère classe est tout devant. La contrôleuse qui descend du train à qui je demande où est la première me répond: - tout devant. Comme le train arrive en retard, il part précipitamment et donc je monte en seconde classe. Dans ce train, il y a au moins 200 écoliers qui ne sont pas à leurs places prévues et annoncées par HP et qui traversent tout le train rendant extrêmement difficile le déplacement en première tout devant. Au contrôle des billets, je rends attentive la contrôleuse de cet état qui s'en moque totalement. Finalement les vitres de ce train sont tellement sales que l'on ne voit pas dehors. SBB, s'est bas bien…On se souvient de la qualité bien plus longtemps que du prix! (de Gucci)Daniel Zurcher
  • 29 novembre 2016
  •  
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

28/11/2016

333

La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le trois cent trente troisième jour de l'An 2016.

 

 

  • o   Fidel Castro a emmerdé le monde pendant des décennies, tué des concitoyens, fait la révolution, emprisonné des milliers de personnes, empêché son peuple de vivre honorablement, etc., et maintenant qu'il est mort, on l'encense de partout ou presque, y compris dans Le Matin de dimanche. Il n'y a guère que Trump qui a dit ce qu'il pensait…

 

    •  
  • o   D'aucuns réclament le visionnement des actions litigieuses par l'électronique dans le sport. Au hockey, ça se fait déjà. 2 exemples, avant-hier soir, lors de la rencontre GSHC – HC Ambri. 1/Les arbitres n'accordent pas un but. Le coach de GSHC les tance. Ils vont voir la vidéo, reviennent sur la glace 6 minutes plus tard et accordent le goal. 2/Idem quelques minutes plus tard. Cette fois c'est le coach d'Ambri qui rouspètent. Les arbitres font leur séance de télévision, et de retour après 5 bonnes minutes, sur la patinoire, accordent un penalty pour Ambri. Moralité: si les arbitres voient mal alors il faut les remplacer directement par de la vidéo, ce qui leur évitera de se déjuger plusieurs fois par rencontre et de passer pour des guignols.

 

    •  
  • o   On ne peut pas se passer du nucléaire si on ne veut pas des éoliennes et si non n'arrête pas d'acheter des portables, des tv plates, des ordinateurs, des tablettes et des bagnoles électriques. Le peuple helvétique a voté juste…

 

    •  
    • o   Quand on voit le nombre de chalands (clients) qu'il y a dans les Migros de Cornavin et de Cointrin les dimanches, on ne peut que se féliciter du vote du peuple genevois…
    •  
  • o   Pour la dernière fois de la saison, j'allais oublier de vous dire: Un grand Prix de Formule Un, c'est 23 coureurs automobiles qui tournent pendant 1h30 environ sur un circuit et c'est Mercedes qui gagne! Et ça ne va certainement pas changer pour 2017…

 

  •  
  • o   Ce lundi, c'est "Ziebelemaerit" à Berne. Une immense manifestation. Pour les welsches, c'est le "marché aux oignons". Je vais faire un saut, je vous tiendrai informés mardi….On vit dans un monde de l'innovation permanente avec des destructions permanentes! (Luc Ferry)Daniel Zurcher
  • 28 novembre 2016
  •  
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |