07/12/2016

342ème

La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le trois cent trente quarante deuxième jour de l'An 2016.

 

  • o   Suite à ma diatribe sur la réduction de l'offre des TPG, un aimable lecteur et néanmoins ami m'a fait parvenir ce courriel: - il faut savoir que le peuple avait voté pour la diminution des tarifs. La régie doit donc ”faire avec”. Mais cela ne justifie en rien la transformation d’une rame d’un tram en rose, dessinée par Pipilotti Rist, l’artiste zurichoise qui s’était fait virer de l’expo 01 par le Conseil fédéral! Et le coût du tram genevois revient à …CHF 650 000.00! On se moque de qui?
  •  
  • o   Suite au "contrôle" lors d'achat par auto scannage à Balexert, une lectrice assidue et néanmoins amie me signale ce qui suit: - le contrôle de ticket s'appelle "validation" . je pense que ça passe mieux qu'un "contrôle". Dont acte!
  •  
  • o   Hier j'avais écrit: - François Hollande, le Français s'en va après qu'on l'ait un peu pousser, au lieu de poussé. Errare humanum est! Et les critiques ont plu. Un lecteur a même parlé d'ignorance de ma part. Quand on "chronique" tous les jours 2 ou 3 pages de 3'000 signes, ça fait bon an mal un million de caractères. Donc, on peut bien se permettre de temps à autre d'en louper un, non! Une erreur, certes, mais que celui qui n'en a jamais faite me lance la première pierre…
  •  

 

    • o   Il y a encore des publics respectueux, comme celui du FC Bâle qui a observé hier soir une minute de silence absolu suite à l'accident d'avion ayant décimé une équipe de football sud-américaine. A Bâle 35'000 spectateurs font silence, à Genève aux Vernets, 6'000 applaudissent. Cherchez l'erreur…
  •  

 

    • o   Il y a quelques mois, Manuel Valls déclarait sur France 2: - la gauche est inconciliable. Hier soir, sur la même chaîne il s'écriait: - il faut réconcilier la gauche. Faudrait savoir Manu, quand c'est pas possible, c'est pas possible…
  •  
  • o   Avant-hier, je proposais le départ de Johann Schneider-Amman. Aujourd'hui, c'est fait, mais seulement au niveau de la présidence du Conseil. Bienvenue à Doris Leuthard…
  •  
  • o   Dès ce jour, pour rendre visite à un malade aux HUG, il faudra mettre un masque. Ben ça changera, maintenant c'est le visiteur quoi aura le masque…A l'impossible, nul n'est tenu! (Propos repris hier soir par le consultant ès football de la RTS Yves Debonnaire lors de la rencontre FC Basel – FC Arsenal).
  •  
  •  

 

 

Daniel Zurcher

07 décembre 2016

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.