22/12/2016

357ème

 La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le trois cent trente cinquante septième jour de l'An 2016.

 

 

  • o   Par les temps qui courent, les météorologues doivent se la couler douce et s'ennuyer. C'est tous les jours la même chose depuis 3 semaines…

 

  • Reçu d'un fidèle lecteur et néanmoins ami: En ce qui concerne ta remarque sur les commentaires de certains lecteurs relatifs à ta ”dureté” envers les fonctionnaires, hommes politiques, etc., sache que tu as complètement raison, même sans parler des citations. Si on doit instaurer une censure dans cette chronique quotidienne, alors il faut immédiatement arrêter de la publier. Je suis fonctionnaire, et même policier, et j’adore recevoir tous les commentaires faits à notre encontre. Soit ils sont justifiés, et cela peut permettre de se remettre en question, soit ils sont ”à côté de la plaque” et ils font bien rire. Il faut savoir TOUT dire aux adultes, n'importe OÙ, à n’importe QUI et à n’importe quel MOMENT, dans les limites du pénal (injures, calomnie) naturellement. Il y a parfois des remarques qui font aussi plaisir... Merci l'ami!

 

 

  • La presse évoque des critiques vis-à-vis de l'Aéroport international de Genève concernant les retards des vols. Sans vouloir entrer dans tous les détails, il y a lieu de rappeler: 1/que Genève ne dispose que d'une seule piste contrairement à pratiquement tous les grands aéroports et ça ne facilite pas les choses. 2/30' de retard dans la vie d'un homme, ça n'est pas grand-chose surtout si le but final de la destination est de se bronzer sous l'Equateur. 3/Il vaut mieux arriver en retard que de ne jamais arriver. 4/Les "turn over" - temps au sol entre l'atterrissage et le prochain décollage- sont souvent de 25' ce qui est vraiment peu pour décharger, nettoyer, recharger, etc.. Et il faut surtout se rappeler que l'avion est un moyen de transport rapide pour gens non pressés…
  • Quand vous avez glandé 2 heures dans l'aérogare pour l'enregistrement, les contrôles douaniers et de police, les achats, le café, le "free shop", etc., 30 minutes de plus oui de moins, peu importe, non…

 

 

  • Pauvrophobie, nouveau mot de la langue française qui signifie "peur des pauvres". Et comme il y a paraît-il de plus en plus de pauvres, - avec des portables et la cibiche au bec-, il y a de plus en plus de pauvrophobes…

 

 

  • Les pays installent maintenant, un peu partout, des cubes en béton à l'entrée des marchés de Noël. S'ils y avaient pensé auparavant, la tragédie de Berlin n'aurait pas eu lieu. Pourquoi faut-il que les malfrats aient toujours de l'avance?

 

 

Tant qu'on fait rire, c'est des plaisanteries. Mais dès que ça n'est pas drôle, c'est des insultes! (Coluche)

 

Daniel Zurcher

22 décembre 2016

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.