25/12/2016

No 360 de Noel

 La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le trois cent soixantième jour de l'An 2016.

 

 

Conte de Noël

 

  • o   Il y avait une fois une jolie dame qui faisait partie d'une association politique intitulée Unité Des Contestataires et qui se nommait Caline Amoindrie. Elle représentait des électeurs à Berne et elle aimait beaucoup les ânes. Chaque année, elle allait assister en voiture à une démonstration de saut d'ânes dans un immense bâtiment remplis de fans dont elle en connaissait plusieurs. Après chaque présentation, Caline buvait un petit coup pour fêter la victoire ou noyer la défaite de son âne préféré. Comme il y avait beaucoup d'ânes, ça faisait pas mal de coups et à la fin du spectacle, elle était un peu bourrée. Mais il lui fallait tout de même rentrer. Certains amis de l'UDC lui conseillaient de rentrer en bus, mais d'autres personnages qui ne faisaient pas vraiment partie de ses amis et qui étaient membres d'une autre association politique nommée Merci Chers Genevois, l'assuraient qu'elle pouvait très bien prendre sa bagnole parce qu'il n'y avait pas de contrôle des pandores, ce d'autant que la plupart des membres de ce MCG étaient dans la représentation de l'ordre. Caline hésita quelque peu, mais prit tout de même sa tire. Il semblerait aussi qu'un chauffeur de taxi éconduit en a profité pour prendre sa revanche et appeler les keufs. Hélas pour elle, elle tomba sur un piège anti alcool, dut souffler dans le ballon et se retrouva à pied d'une part et avec quelques pour mille en trop, d'autre part. Vu son rang, elle tenta de se débattre, en vain, contre les pandores et paniqua quelque peu tant et si bien qu'elle appela le grand sachem de l'UDC qui était conjointement chef des armées et haut dignitaire à Berne, et qui bizarrement était aussi venu voler les ânes... Ce dernier lui conseilla de se calmer et d'obtempérer comme tout bon chef l'aurait fait. Puis soudain, Caline eut une idée de génie. Elle appela le chef de la justice genevoise qui avait conduit il y a peu dans un état à peu près semblable au sien, mais lui plus malin ne s'était pas fait prendre. Le conte n'est pas fini, mais comme c'est Noël, il y a de fortes chances que le chef de la justice éponge. Entre chef, on se fait des cadeaux. Joyeux Noël.

 

 

La vie est une aventure pour tous! (Charlotte Savreux)

 

 

Daniel Zurcher

25 décembre 2016 alias Noël

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.