29/12/2016

364

 La chronique quotidienne de DAZ

 

Entendu, vu, eu ou lu le trois cent soixante quatrième jour de l'An 2016.

 

 

    • o   Et pour changer quelque peu en cette fin d'année calme, voici quelques propos touchant notre belle langue française qui a tendance à disparaître.
    •  
  • o   Tout d'abord des nouveaux mots acceptés par l'Académie: hygge, nom masculin à prononcer "hugueu" qui remplace l'anglicisme "cocooning". Le mot vient du danois et du norvégien, existe depuis le 19ème siècle. Alors un moment de hygge, de cocooning ou… de bien-être? N'est-ce pas tout aussi joli en français?

 

    •  
    • o   Est apparu aussi nouvellement autosolisme ou autosoliste. Ces mots signifient le fait de circuler tout seul dans une voiture ou la personne adepte de cette pratique peu sociale et peu écologique. Le covoiturage consomme moins que l'autosolisme…
    •  
    • o   Maliciel, nom masculin de l'informatique formé de mal et du suffixe -iciel, désigne un logiciel malveillant destiné à mettre à mal votre ordinateur. Il remplace son synonyme anglo-saxon "malware". Ca, c'est vraiment une bonne chose…
    •  
    • o   Ofni, nom masculin a été aussi admis et signifie objet flottant non identifié, très présent et souvent cité ces jours de course en bateau autour du monde. Quand on rencontre un conteneur à moitié immergé, ça fait des dégâts. On avait déjà Ovni pour objet volant non identifié, ça n'est donc que justice, même si selon votre chroniqueur, les Ovnis n'existent pas… Mais ça, c'est une autre histoire!
    •  
  • o   Brexit a été désigné comme le néologisme de 2016 par les Anglo-saxons et le dictionnaire Collins. Il est aussi admis en français. On sent déjà venir d'autres mots se terminant en "exit" et on parle déjà de Grexit pour la Grèce qui sortirait de l'UE, de Mexit pour Lionel Messi qui arrêterait sa carrière footbalistique, etc. En revanche, Schneiderexit pour la démission du Conseiller fédéral Johann Schneider- Ammann n'a pas encore été évoqué. Quant à la Zurchexit des chroniques 2017, elle n'est pas envisagée. Faudra faire avec…La langue, c'est notre vraie race, notre vraie patrie! (Andrée Maillet, poétesse québécoise)

 

  •  
  •  

Daniel Zurcher

29 décembre 2016

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.