31/01/2017

No 031 et dernière de janvier 2017

La chronique quotidienne de DAZ No 031

Entendu, vu, eu ou lu mardi 31 janvier 2017

 

    • o   A propos de la chronique sur la Sennenchilbi d'hier, j'ai encore fait une immense erreur. Un lecteur assidu, néanmoins ami et qui s'y connaît m'envoie ce correctif: - Désolé mon cher , mais la « Sennenchilbi » n’est pas la fête des montagnes , mais tout au plus des montagnards, plus précisément des vachers J'ai donc mal lu. En fait, j'ai lu montagne et c'était fromage. C'est une immense erreur de ma part et je la regrette. Mais ma vision diminue, alors ceci explique peut-être cela. Mea culpa. C'était donc bien la fête du fromage…
    •  
  • o   Devant reprendre le Bus TPG No 2 à l'arrêt Eaux-Vives et toujours handicapé quelque peu d'un œil, (les mauvaises langues ajouteront ici, pas seulement de l'œil), je demande à un quidam qui attend à côté de moi s'il s'agit bien du No 2 qui arrivé. Et le gars me répond: -certainement Monsieur, c'est bien le 2 qui nous fonce dessus et il nous amènera à Bel-Air et ensuite à Onex! Il y a aussi parfois des quidams sympathiques…

 

    •  
  • o   Quand on voit le nouvel élu du Parti Socialiste Benoît Hamon qui s'est battu contre ses concurrents prôner soudainement le rapprochement après les avoir tous battus, on se demande si la sincérité est bien présente…

 

    •  
  • o   Entendu dans le bus 3 une conversation d'une durée de 10 minutes environ au maximum entre deux jeunes filles (18 ans). Le mot "putain" a été prononcé 18 fois. Un vrai bordel, quoi…

 

    •  
  • o   Quand vous passez sur le trottoir du chemin neuf aux Eaux-Vives, devant le restaurant dont nous ne citerons pas le nom, il y a tellement d'effluves embaumés d'huile de pommes frites pas très fraîche que vous avez carrément envie de changer de trottoir… 

 

  • Le poulailler est un palais doré pour le coq malgré la puanteur des lieux! (Amadou Koné)

DAZ alias Daniel Zurcher

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.