19/02/2017

No 050

La chronique quotidienne de DAZ No 050

Entendu, vu, eu ou lu dimanche 19 février 2017

 

  • o   Et oui, c'est déjà la cinquantième de 2017. Comme le temps passe vite!

 

    •  
  • o   Entendu un skieur suisse s'exprimer en suisse-allemand sur la RTS deux lors d'une interview. A un certain moment, comme il était déçu le skieur, il a prononcé le mot "Scheisse", ce qui selon mes connaissances linguistiques doit signifier exactement "Merde!". Le reporter a traduit en gros les paroles du coureur en précisant: - et il a dit un mot que je ne citerai pas. Si le skieur avait été romand, le mot aurait bel et bien été prononcé et entendu par tous. Au lieu de supprimer les "gros mots", les commentateurs sportifs feraient mieux d'éviter les répétitions comme "voilà", "bien évidemment" ou "ben" avant chaque phrase. Si on ne peut plus dire "merde" à la télévision, où donc le dira-t-on`? 

 

    •  
  • o   Avant hier à Sankt-Moritz, un PC-7 de la patrouille suisse a tenté, sans succès, de passer sous un câble supportant une caméra de télévision. Dimanche, il tentera de passer sous l'arceau de l'arrivée…

 

    •  
  • o   (M6), Stéphane Piazza, journaliste présente une émission à succès concernant les agences immobilières et les recherches d'appartements en France. L'émission en soi est quelconque, mais le présentateur est original à tel point qu'il a indiqué à une "chasseuse" d'appartement qui lui demandait: - c'est quoi? - ben Madame, dès que ça bouge, que ça a quatre pattes et que ça fait "miau", c'est un chat. Joli, non…

 

    •  
  • o   La RTS sport se donne une peine incroyable pour interviewer les skieurs et les skieuses à ces Championnats du monde de Sankt-Moritz. La plupart parlent en anglais, suisse-allemand, italien, allemand. Les reporters essayent parfois de traduire et n'y arrivent pas. Traducteur est un métier et interprète est une profession. Alors quand on ne sait pas, on ne fait pas, et on laisse les téléspectateurs romands qui ne sont pas tous idiots et qui ne parlent pas tous qu'une seule langue tenter de comprendre ce qui a été dit. Parce que les traductions de commentaires qui ont duré 25 secondes en: - ben elle a dit qu'elle était contente, c'est ridicule. Et pour ce qu'ils racontent, point besoin de traduction…  Si je bois de l'alcool, je suis alcoolique. Si je bois du Fanta, je suis fantastique! (Citation publicitaire),

 

  •  
  •  

et encore une pour ce dimanche de la cinquantième:

 

Le champignon le plus vénéneux, c'est celui qu'on trouve dans les voitures! (Coluche)

 

DAZ alias Daniel Zurcher

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.