27/02/2017

No 058

La chronique quotidienne de DAZ No 058

Entendu, vu, eu ou lu lundi 27 février 2017

 

  • o   Dans le nouveau programme de François Fillon, toujours candidat à l'élection présidentielle française, il a été ajouté un point: - moi, président, je rembourserai les lunettes pour tous les enfants! C'est bien, bravo! Et si ça le fait élire, tant mieux. Un concurrent a de suite ajouté: - et moi président, je verserai un subside à tous les parents qui ont des enfants qui ne portent pas de lunettes. Elle est belle, la France, non…
    • o   Un fidèle lecteur m'écrit au sujet de la porte vitrée d'un grand restaurant genevois évoquée il y a peu: - mon bistrot de prédilection à Berne depuis des décennies s’appelle L’Harmonie, qui est situé pas loin du Palais fédéral. Tout comme le tien, mon  bistrot est également doté d’une porte vitrée condamnée. Mais celle-ci est étanche et enjolivée d’une magnifique gravure intitulée: Harmonie/Fritz Giger! . Et le Fritz actuel m’a fait savoir que lorsque est venu au monde l’aîné d’une nouvelle génération, on le baptisa Fritz, ce qui évita les frais d’une nouvelle vitre. Il n'y a pas de petits profits…
    •  
    • o   Je vous avais promis la tournée le jour où les arbitres de football arboreraient sur le maillot ETIDAD Airways. Hier. j'ai vu sur un arbitre sur le maillot duquel il était écrit EMIRATES. Ca s'approche, mais c'était un arbitre de rugby…
    •  
    • o   Samedi 16h48, j'attendais le bus 41 au Rondeau de Carouge tranquillement assis sur la banquette de l'abri bus à côté d'une jolie maman et de son fils qui devait avoir 6 ans. J'ai appris qu'il avait son anniversaire ce d'autant qu'il portait une tourte Forêt noire qui devait visiblement finir le repas du soir. Il chantait joliment. Il faisait beau, bref tout pour plaire. Et soudain la maman de s'écrier vis à vis de son bout d'homme: - mais tu vas la fermer un moment, j'ai mal à la tête depuis de matin! Comme les temps changent, ma maman à moi elle me disait souvent: - pourquoi tu ne chantes jamais!
    •  
  • o   Un fidèle lecteur et néanmoins ami me signale à juste titre d'ailleurs, qu'il y a lieu de mettre un "s" à chiens de faïence, parce que généralement il y en a deux qui se regardent et pas de "s" à chien de fusil, parce que généralement il n'y en a qu'un qui dort en position chien de fusil. Dont acte…Une impasse est une voie offerte sur le possible? (Proverbe provençal aimablement transmis par un lecteur du Sud)DAZ alias Daniel Zurcher

 

  •  
  •  
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.