28/02/2017

No 059 etz dernière de février

La chronique quotidienne de DAZ No 059

Entendu, vu, eu ou lu mardi 28 février 2017

 

  • o   Envie d'un ballon de Chasselas, je passe devant le Café de la Presse au Boulevard Saint-Georges à Genève. J'entre, je dis bonjour et le garçon me demande: - ça sera quoi pour ce mossieur? Je réponds: - un ballon de Chasselas siouplait!. Et la réponse fut: - on n'a pas de Chasselas! Alors j'ai dit au revoir et je suis reparti. Je fais 15 mètres toujours sur le même boulevard. Je vois une vinothèque intitulée Le Réservoir. J'entre et demande un ballon de Chasselas qu'on me sert sur-le-champ. Je demande le ticket, je paie. En partant je lis le ticket. Il est intitulé. Café de la Presse. Vous avez dit bizarre…

 

    •  
    • o   Ma remarque au responsable de l'affichage public de la Ville de Genève concernant les affiches politiques qui demeurent longtemps après les votations: - je me permets de vous indiquer que 1'380 surfaces sont dévolues à ce type d'affichage en Ville de Genève qui sont réparties sur plus de 30 sites. Vous conviendrez qu'il n'est pas possible d'enlever toutes ces affiches en quelques jours. Heureusement que le Conseiller administratif Guillaume Barrazone n'est pas responsable des pompiers, parce que s'il y avait deux incendies en même temps, le second devrait attendre quelques jours…
    •  
    • o   Bus 3, Colladon. J'y monte et m'assieds côté couloir, sur la seule place encore libre, à côté d'un passager, A Coutance, le passager voisin descend et je reste sur mon siège, sortant au prochain arrêt. Monte un vieux grognon qui s'approche de moi et me dit: - vous pouvez pas vous "asseyer" contre la fenêtre, c'est pourtant simple, non! Je lui réponds: - ça fait 20 minutes que je suis assis à cette place et je descends à l'arrêt Bel-Air, alors je n'ai pas de raison de changer de siège! Et le grinchu de répondre:- on voit bien que vous n'avez jamais pris un bus, vous…
    •  
  • o   Même bus, arrêt Poterie. Le bus s'arrête, la porte s'ouvre et une dame qui téléhpone et qui veut visiblement terminer sa communication avant que d'entrer le bus reste sur le trottoir. Le hic, c'est que le conducteur a fermé la porte, est reparti avec son bus et la téléphoniste est restée "toute bête" devant la porte qui s'est refermée. Bon, y a un bus toutes les 10 minutes, elle aura pu terminer sa conversation…L'échec du voyage est la réussite de la vie! (Anne Akrich, propos transmis par un lecteur du Sud) DAZ alias Daniel Zurcher

 

  •  
  •  
  •  
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

27/02/2017

No 058

La chronique quotidienne de DAZ No 058

Entendu, vu, eu ou lu lundi 27 février 2017

 

  • o   Dans le nouveau programme de François Fillon, toujours candidat à l'élection présidentielle française, il a été ajouté un point: - moi, président, je rembourserai les lunettes pour tous les enfants! C'est bien, bravo! Et si ça le fait élire, tant mieux. Un concurrent a de suite ajouté: - et moi président, je verserai un subside à tous les parents qui ont des enfants qui ne portent pas de lunettes. Elle est belle, la France, non…
    • o   Un fidèle lecteur m'écrit au sujet de la porte vitrée d'un grand restaurant genevois évoquée il y a peu: - mon bistrot de prédilection à Berne depuis des décennies s’appelle L’Harmonie, qui est situé pas loin du Palais fédéral. Tout comme le tien, mon  bistrot est également doté d’une porte vitrée condamnée. Mais celle-ci est étanche et enjolivée d’une magnifique gravure intitulée: Harmonie/Fritz Giger! . Et le Fritz actuel m’a fait savoir que lorsque est venu au monde l’aîné d’une nouvelle génération, on le baptisa Fritz, ce qui évita les frais d’une nouvelle vitre. Il n'y a pas de petits profits…
    •  
    • o   Je vous avais promis la tournée le jour où les arbitres de football arboreraient sur le maillot ETIDAD Airways. Hier. j'ai vu sur un arbitre sur le maillot duquel il était écrit EMIRATES. Ca s'approche, mais c'était un arbitre de rugby…
    •  
    • o   Samedi 16h48, j'attendais le bus 41 au Rondeau de Carouge tranquillement assis sur la banquette de l'abri bus à côté d'une jolie maman et de son fils qui devait avoir 6 ans. J'ai appris qu'il avait son anniversaire ce d'autant qu'il portait une tourte Forêt noire qui devait visiblement finir le repas du soir. Il chantait joliment. Il faisait beau, bref tout pour plaire. Et soudain la maman de s'écrier vis à vis de son bout d'homme: - mais tu vas la fermer un moment, j'ai mal à la tête depuis de matin! Comme les temps changent, ma maman à moi elle me disait souvent: - pourquoi tu ne chantes jamais!
    •  
  • o   Un fidèle lecteur et néanmoins ami me signale à juste titre d'ailleurs, qu'il y a lieu de mettre un "s" à chiens de faïence, parce que généralement il y en a deux qui se regardent et pas de "s" à chien de fusil, parce que généralement il n'y en a qu'un qui dort en position chien de fusil. Dont acte…Une impasse est une voie offerte sur le possible? (Proverbe provençal aimablement transmis par un lecteur du Sud)DAZ alias Daniel Zurcher

 

  •  
  •  
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

26/02/2017

No 057

La chronique quotidienne de DAZ No 057

Entendu, vu, eu ou lu dimanche 26 février 2017

 

  • o   Ai du passer ce samedi dans un magasin de Saint-Genis qui ne vent que des articles de fête qui ne servent pratiquement à rien, mais qui est le seul où je trouve des mini bouteilles d'air comprimé. Je m'apprête à entrer dans cet établissement alors qu'une dame et sa fille (entre 6 et 8 ans) en sortent et tiennent le dialogue suivant: (la maman): - mais t'es conne d'avoir acheté ça! T'es vraiment la reine de la déconne ma fille! Là, j'ai retenu mon souffle en entendant la mère. Et la fille de répondre: - maman, tu me fais chier… Là, je me suis dis qu'il y a toujours et encore des coups de pied quelque part qui se perdent dans ce bas-monde! Et l'authenticité de l'échange de paroles est garanti…

 

  •  
  • o   Dans les jolis commentaires des reporters sportifs, entendu hier sur France 4 dans une épreuve de ski de fond: - oh la la, la chute de l'Allemande qui tombe! Ah oui, quand on chute, généralement on tombe aussi…
  •  
  • N'étant point le seul à remarquer les mauvais propos des journalistes, un fidèle lecteur me signale cette perle sur France musique: - ils se sont regardés en chiens de fusil au lieu d'en chiens de faïence.. C'est pas vraiment la même chose!.

 

    • o   Quand j'entends avant les rencontres de rugby des clubs de Grande Bretagne, 50 ou soixante mille spectateurs chanter leur hymne national respectif, je chope la chair de poule et me dis qu'en Suisse on a encore beaucoup à apprendre dans ce domaine…
  • o   Avant hier je vous disais que les 4 clubs romands de hockey sur glace évoluant en LNA avaient tous perdu leur avant-dernière rencontre. Ben hier, ils ont remis ça et perdu tous les 4, encore et aussi Les fins de championnat de hockey, c'est vraiment pour les Suisses-allemands…L'impolitesse est le défaut des gens d'une médiocre éducation! (Daniel Girard)

 

  •  
  •  

et celui-ci va aussi très bien:

 

Il n'y a rien que je supporte aussi mal que l'impolitesse! (Sacha Guitry)

 

DAZ alias Daniel Zurcher

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |