28/03/2017

No 087

La chronique quotidienne de DAZ No 087

Entendu, vu, eu ou lu mardi 28 2017

 

    • o   Par rapport aux heures perdues/gagnées, voici un commentaire d'une fidèle lectrice et néanmoins amie: - En partant en Asie, nous avons avancé nos montres de 6 heures, À cet instant, nous avons donc perdu 6 heures de notre vie, qu'on le veuille ou non, même si au retour on a reculé nos pendules? On aurait pu nous rendre ailleurs dans le monde et le bal des aiguilles recommence! Un peu compliqué non? 
    •  
  • o   En Valais, on installe le nouveau Conseil d'Etat alors même que trois recours concernant lesdites élections ont été déposés. Décidément, c'est vraiment un Canton qui ne fait pas comme les autres…

 

    •  
  • o   Dans un communiqué officiel, l'Armée suisse, respectivement ses Forces Aériennes publient qu'à partir de fin 2020, une patrouille de FA-18 sera capable d'opérer dans les 15 minutes qui suivent l'alarme, et ce 24 heures sur 24 et 365 jours par année et même 366 les années bissextiles. Donc si un méchant décide d'intervenir sans risque, faut qu'il agisse avant fin 2020. Qui plus est, j'avais toujours crû que la stratégie militaire devait demeurer discrète à défaut de secrète… Décidément, tout fout le camp…

 

    •  
  • o   Entendu dans le hall d'entrée de mon immeuble, ce matin, une jeune fille qui disait à sa voisine: - ah Pâques cette année, ça tombe sur un dimanche… Je n'a pas fait de commentaire pour une fois, mais j'avais sur la langue: - et lundi de Pâques, ça sera un lundi cette année…

 

    •  
  • o   Il n'y a pas plus grande solitude que celle d'un président de la République française, selon Georges Pompidou. Entendu lors d'une émission sur les 7 présidents de la 5ème république. Toutefois, la solitude ne doit pas faire peur à tout le monde puisqu'il a 11 candidats pour l'élection de 2017…

 

  •  
  • o   A propos des TPG, un ami du Sud me signale que sa mère habitant Genève a pris l'autre jour le bus 33 qui avait un léger retard. A chaque arrêt les gens rouspétaient à cause précisément du retard de ce bus. Le conducteur s'est alors excité et on peut le comprendre car il n'y était certainement pour rien, a arrêté son engin, est sorti du bus en disant: - ben si vous n'êtes pas contents, continuez à pieds et il s'est assis sur un banc public. Parfois, il vaut mieux réfléchir avant que de rouspéter…Quand la bourse va bien, le commerce du luxe va bien! (Jean-Claude Biver)    
  •  
  •  
  •  
  • DAZ alias Daniel Zurcher
  •  
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.