04/04/2017

No 094

La chronique quotidienne de DAZ No 094

Entendu, vu, eu ou lu mardi 4 avril 2017

 

  • o   Et lundi matin j'ai entendu au moins 10 fois: - et Roger Federer a encore gagné! Il faut peu pour rendre le Suisse heureux…

 

    •  
  • o   Il semblerait bientôt que les cyclistes pourront tourner à droite même quand le feu de circulation sera rouge. Je ne sais pas comment c'est ailleurs, mais à Genève, il y a longtemps que ça se fait, et pas seulement à droite…

 

  •  
  • A propos de la remarque avant-hier sur la mendicité à Genève, un ami fidèle lecteur me communique: - D’abord il faut savoir que les députés ont adopté en 2010 une nouvelle loi interdisant à nouveau la mendicité. Mais il faut aussi savoir que les mendiants roms sont pour la plupart imbriqués dans des réseaux mafieux orchestrés de Roumanie et basés sur la traite des êtres humains. Les chefs de réseaux coordonnent la mendicité entre nos latitudes et le pays d’origine. Certaines familles sont endettées dans un système de prêt d’argent à taux exponentiels auxquels elles ont recouru pour payer les frais de déplacements (env. 200 € par personne). Elles empruntent à ces prêteurs roms et doivent en moyenne rembourser le double. C’est ainsi qu’elles deviennent totalement dépendantes de leur créancier et se mettent à le rembourser par contrainte et se livrant ainsi à la mendicité pour certains, à la prostitution et aux vols pour d’autres. Dont acte…

 

  • En ce dimanche relativement ensoleillé, ai constaté que plusieurs pères s'occupaient seuls de leur enfant en promenant des poussettes. Ce n'est que justice si Madame a congé un jour par semaine ou alors si elle travaille le dimanche pour mettre du beurre dans les épinards. J'ai aussi remarqué que la plupart des papas avaient l'air d'être heureux de s'occuper de leur progéniture, mais j'en ai aussi vu des à qui ça semblait être une corvée épouvantable et dont la mine n'était de loin pas celle du vainqueur. C'est la vie…

 

 

  • o   Dimanche, arrêt TPG Colladon, 15h16, j'attends le bus assis dans l'abribus. un "non-blanc" s'approche moi, et me dit: - c'est quand le prochain bus? Je consulte l'application TPG sur mon portable et lui dis: - dans 3 minutes, Monsieur! Pas de réponse de sa part. Je répète et lui dis: - vous avez compris? Le quidam me dit alors: - ouais j'ai compris, ça va! Et j'ajoute: - qu'est-ce qu'on dit au Monsieur! Et avec dédain le mec renchérit: - bon alors si faut dire merci pour ça… et vous voulez quoi encre? Heureusement, j'étais assis, sinon je serais tombé sur mon cul! A défaut de la bienveillance, il a bien fallu inventer la politesse! (Cécile Fée)DAZ alias Daniel Zurcher   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.