17/04/2017

nO 107

La chronique quotidienne de DAZ No 107 Entendu, vu, eu ou lu lundi de Pâques 17 avril 2017

 

  • o   Le saviez-vous! Pour multiplier rapidement par 11, on additionne les deux chiffres du nombre à multiplier, et on place le résultat au milieu. Ainsi 33 x 11, ça donne 3 + 3 = 6 qu’on place au milieu = 363. Et si c’est un plus grand nombre, ça joue aussi comme par exemple 77 x 11. 7 + 7 = 14, on écarte 7..7 et on ajoute 14 devant et ça donne 847. C’est juste pour quand vous n’avez as de calculatrice sous la main…

 

    •  
  • o   Un de mes fidèles lecteurs me signale que Vendredi-Saint, il a voulu rendre visite à un ami à Divonne et qu’il n’a jamais réussi à stationner sa bagnole. Tous les parkings étaient occupés par des bagnoles suisses qui s’affairaient dans les grandes surfaces commerciales pour faire leurs courses en paix et à meilleur marché. Et de terminer comme disait Astérix: - ils sont fous ces Helvètes! Je ne suis donc pas le seul Suisse à me rendre parfois en France voisine pour y acheter des biscuits Kambly… à défaut d’aller à Trubschachen!

 

    •  
  • o   En promenade en Ville de Genève, ai observé le petit train routier qui circule vers le Pont des Bergues et où le haut-parleur raconte aux passagers que Genève est la 3ème ville de Suisse par rapport au nombre d’habitants. Comment une entreprise genevoise peut-elle raconter de pareilles sornettes à des hôtes de passage dans notre ville alors que Genève vient juste après Zurich et devant Bâle?

 

  •  
  • o   Dans la même ballade, ai utilisé la Mouette entre le débarcadère du Mont-Blanc et le débarcadère du Molard. Ca doit être le seul bateau que j’ai pris dans toute ma carrière où le nombre de gilets de sauvetage était plus important que le nombre de passagers!
  •  
  • o   La TSR s’est attribué momentanément un nouveau consultant lors des finales du nouveau et récent tournoi de tennis WTA pour dames de Biel/Bienne, en l’occurrence le président de l’organisation, Lukas Troxler. Bon, il n’était visiblement pas de langue maternelle française et s’est donné de la peine, mais quand on fait 5 fautes en 4 mots, on ne devrait pas jouer au consultant dans une rencontre de tennis. La RTS est une chaîne romande où l’on devrait parler français correctement, non!
  •  
  • o   Pour en terminer avec le tennis, il y a des joueuses qui sont superbes et qu’on regarderait des heures, mais il y en a aussi qui ne sont pas terribles (elles n’en peuvent rien) mais, en plus, qui ont choisi leur accoutrement chez Emmaüs ou Caritas! Il ne sera pas cité de nom, mais quand on est déjà pas une diva et qu’en plus on s’habille de vieilles nippes, on zappe sur le beach-volley féminin … Mais il n’y en avait pas!

 

Je n’ai rien demandé, je n’ai rien eu, je n’ai rien donné, je n’ai rien reçu! (Serge Lama)

 

DAZ alias Daniel Zurcher

 

 

 

 

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.