23/04/2017

No113

La chronique quotidienne de DAZ No 113 Entendu, vu, eu ou lu dimanche 23 avril 2017

 

Digression divinatoire et dominicale (pour changer)

 

En France, les sondeurs (quel vilain nom et qui plus est à l'imparfait du subjonctif ça fait: il eût fallu que vous sondassiez) sont exaspérés, parce que cette année, les bureaux de vote ou plutôt d'élection fermeront à 19h00 au lieu de 18h00.

 

Comme d'aucuns ou certains veulent toujours tout savoir avant les autres, les instituts de sondage avaient donc jsuque là110 minutes de temps pour faire leurs petites affaires et pronostics, et annoncer le résultat du sondage à 19h59 aux journaux télévisés français de 20 heures. A noter que si vous regardez la Télévision Suisse Romande, ou d'autres chaînes étrangères, vous aurez les résultats bien avant les Français puisque les pourvoyeurs d'images hors Hexagone peuvent faire comme ils veulent et ce qu'ils veulent et ne sont soumis à aucun embargo (encore heureux) . Maintenant, ils n'auront plus que 50 minutes et ça les agacent fort. Ben voyons, ils devront travailler plus vite avec encore plus d'erreurs.

 

Mais revenons au principe même de tout vouloir tout savoir toujours avant que ça se soit passé.

 

En politique, on veut savoir avant si machin va battre machine, si truc va passer devant truc-muche et si Burkhalter va bientôt être remplacé par Ronaldo? En sport, avant chaque rencontre de n'importe quel genre, les journalistes soi-disant sportifs (de barrières) s'évertuent pendant des jours avant à se demander si Bâle va enfin perdre et Lausanne enfin gagner? Jusqu'à la saison dernière, on pouvait faire une exception en Formule 1 automobile, parce que c'était toujours Mercedes qui gagnait…

 

Bref, pourquoi tout vouloir toujours savoir avant que ça se soit passé? En météorologie prévisionnelle, on peut le comprendre, parce que si Météo suisse a prévu du beau pour dimanche, vous savez qu'il faudra mettre une tente en place parce qu'il pleuvra sûrement ce jour-là, et qui si la flotte est annoncée pour lundi, les paysans pourront puriner (Epandre du purin en suisse-romand) le dimanche et on sera sûr qu'il fera beau le lundi.

 

En bref, ce que je voulais relever, c'est que les prévisions sont (presque) toujours fausses. Alors on verra bien quand l'événement aura eu lieu. Et d'ailleurs, Macron, Mélenchon, Hamon, Fililon, Dupont, Le Pen, on s'en fout, ce sont tous des c… (Qui a lu cons?, ce sont des candidats…

 

Et vous, savez-vous quand vous aller mourir?

 

Alors on attend bon dimanche, bonnes élections pour ceux qui sont concernés et à lundi.

 

La réalité n'est pas toujours la réalité; la réalité c'est comment les gens la perçoivent! (Pascal Perri)

 

DAZ alias Daniel Zurcher

 

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.