30/04/2017

No 120

La chronique quotidienne de DAZ No 120 Entendu, vu, eu ou dimanche 30 avril 2017

 

    • o   En avril, ne te découvre pas d'un fil, mentionne un dicton. En mai, fais ce qu'il te plaît, en précise un autre. Alors plantez vos tomates et sortez vos bermudas…
    •  
  • o   Quand on revient de Ferney, il y a une douane juste avant le tunnel sous la piste de l'aéroport. Il y a deux voies de circulation. Celle de gauche pour les automobilistes ayant quelque chose à déclarer et celle de droite pour les véhicules porteurs de la pancarte "rien à déclarer". Ce système est signalé déjà avant la douane suisse, donc sur France. Mais depuis un certain temps, la Douane helvétique ne tolère plus les passages sur la piste verte "rien à déclarer" et a posé un nouvel écriteau, quasiment invisible, sur Suisse, à quelques mètres des douaniers. En revanche, l'immense panneau sur France indique toujours le libre-passage sur la voie de droite. J'ai donc tenté, n'ayant rien à déclarer, le passage sur la voie de droite et un gentil douanier m'a interpellé en me disant gentiment que cette voie-là était fermée, en tous cas les week-ends. Je lui fis remarquer que l'écriteau sur France indiquait le contraire et sa réponse fut: - oui, on a demandé le changement de l'écriteau sur France, mais vous savez la France, c'est pas la joie et depuis un certain temps, il n'y a plus rien qui s'y passe. Je lui ai répliqué qu'avec Marine Le Pen comme présidente, ça changera et il a ri. Faire rire un douanier, faut le faire, non! Qui disait, j'suis pas un imbécile puisque je suis douanier?

 

  •  
  • o   Presque pas parlé des élections présidentielles cette semaine, alors un mot ce jour. Finalement, Madame Le Pen présidente et Monsieur Dupont-Aignan comme premier-ministre, ça pourrait faire l'affaire pendant 5 ans. De toute façon avec le bordel qu'il y a eu la dernière décennie, ça ne peut pas être pire, non…
  •  
  • o   Passe dans un grand centre commercial pour acheter une barquette de crevettes décortiquées. Je la dépose, entre autres sur le tapis roulant de la caissière, et cette dernière me dit: - ah, il y a une crevette qui se ballade sur le tapis et elle me la tend. Je constate que l'emballage était à moitié ouvert et lui dis gentiment: - ah alors les crevettes, vous pouvez les garder, je n'achète pas d'emballage ouvert. Et d'ajouter: - ah ça n'est pas vous qui les avez ouvertes, les crevettes? J'ai déjà vu des jeunes qui mangeaient des chips dans les grands magasins mais en7core jamais des crevettes…La révolte, oui, la chienlit, non! (Charles de Gaulle)DAZ alias Daniel Zurcher 
  •  
  •  
  •  
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

29/04/2017

N0 119

La chronique quotidienne de DAZ No 119 Entendu, vu, eu ou samedi 29 avril 2017

 

  • o   UBS n'a fait que 1,7 milliard de francs suisses de bénéfice et rien que pour le premier trimestre 2017. Oh la la, ça va mal les banques…

 

    •  
    • o   Hier sur RTS 2, chaîne de la télévision suisse romande le commentateur cycliste Daniel Attenza sort: - c'est un coureur qui est jeune, il a l'avenir devant lui… Connaissez-vous beaucoup de gens qui ont leur avenir derrière eux?
    •  
  • o   Cheminant dans des petites routes du Petit-Saconnex, hier soir, j'entends soudain une voix très forte. Mystère. Plus j'avance, plus ça devient fort. Et finalement, à un croisement de chemin, j'aperçois une dame voilée qui hurlait dans son portable. En la croisant je lui balance: - ça n'est pas parce que vous entendez mal qu'il faut gueuler! Et du coup, elle a cessé de parler… J'ai pensé un moment que j'avais de l'influence. 10 mètres plus loin, les hurlements ont repris. Peine perdue…

 

    •  
  • o   Un train de marchandises vient de relier Londres à Pékin (Beijing). Bon, il a mis 3 semaines… C'est bizarre de voir comme le Brexit va modifier certaines façons de faire!

 

    •  
  • o   Depuis hier, un long week-end a commencé à cause du premier mai qui tombe sur un lundi. C'est un deuxième Pâques de suite, et les bouchons de reprendre au Gothard…

 

  •  
  • o   Le FC Bâle est devenu champion suisse pour la vingtième fois. Bravo! Bon, il faut spécifier qu'avec Novartis au cul, on peut faire des miracles. La médecine et la finance, ça aide pas mal dans le sport…
  •  
  • o   Dans un restaurant de Saint-Jean à Genève, un ami demande un verre de Sauternes. Rien d'anormal jusque là. Mais la serveuse lui répond: - c'est quoi du Sauternes? Elle ne devait pas encore avoir fait le cours des cafetiers…   
  •  
  • DAZ alias Daniel Zurcher
  • Il paraît que même à Monaco les rues ne sont plus sûres. Les milliardaires n'osent plus sortir le soir… il y a des millionnaires qui rôdent! (Philippe Geluck)

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

28/04/2017

No 118

La chronique quotidienne de DAZ No 118 Entendu, vu, eu ou vendredi 28 avril 2017

 

  • o   Les flics n'ont pas fait la grève jeudi à Genève. Encore des qui ne tiennent pas parole…

 

    •  
  • o   Les HUG (Hôpital cantonal) ont ouvert une pharmacie 24 heures sur 24. N'est-ce pas un peu de la concurrence déloyale étatique? Et si les TPG ouvraient une entreprise de taxi?

 

    •  
    • o   Un voisin originaire de la Botte m'a dit ce matin é propos de la déroute de la compagnie Alitalia: - t'as' vu la compagnie aérienne Alitalia, ça devient Aïe Italia…
    •  
  • o   Ai emprunté le chemin des Moulins de Drize vers Carouge, Veyrier et Troinex. Ce chemin fait 250 mètres au maximum de long. Il y a huit ralentisseurs de trafic au sol (gendarmes couchés) et 14 ralentisseurs de trafic verticaux (gendarmes appuyés). Qui plus est le chemin est limité à 20 kmh. Même les coureurs du Tour de Romandie n'arriveraient pas à rouler à 30 kmh sur ce parcours! Il y a parfois vraiment du fris qui se perd…

 

    •  
  • o   Des lecteurs fidèles et néanmoins me demandent de ne plus parler des élections françaises. Des lecteurs amis et néanmoins fidèles me demandent de parler encore plus des élections françaises. Pas facile d'être chroniqueur…

 

    •  
  • o   D'un fidèle lecteur et néanmoins ami: - ai suivi hier à table la conversation entre ma petite-fille (9) et son frère (12). Que du Macron, Le Pen, Fillon et j’en passe. Ai finalement demandé de citer le nom du Président de la Confédération. Long silence, ce qui irritait pour ne pas dire agaçait le grand-père et patriote que je suis. Finalement, venant de ma petite-fille: - ah, comment s’appelle-t-il  déjà, le gros rigolo  J’ai compris à qui elle faisait allusion! Un peu plus tard, lorsque je commençais dans le calme de la cuisine à essuyer la vaisselle,  je me disais, que si, nous les Suisses, nous avions opté pour une élection du Conseil fédéral par le peuple, mes petits-enfants se seraient peut-être souvenus de Doris Leuthard… Ah, il y a tout de même un avantage au système pourri français…

 

    •  
  • o   Suivi quelque peu le Tour de Romandie à la télévision. Les commentateurs n'ont de cesse que de plaindre ces pauvres coureurs qui sont victimes des conditions météorologiques. Mais si on n'aime pas le froid et la pluie, faut faire du vélo d'appartement…Un politicien ne peut faire carrière sans mémoire car il doit se souvenir de toutes les promesses qu'il doit oublier! (Frédéric Dard)DAZ alias Daniel Zurcher 

 

  •  
  •  
  •  
  •  

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |