03/05/2017

No 123

La chronique quotidienne de DAZ No 123 Entendu, vu, eu ou mercredi 3 mai 2017

 

  • o   A propos des nouveaux mots de la langue française dans la chronique d'hier, un fidèle lecteur et néanmoins ami me signale encore: sandwicherie, onglerie, condomerie, solutionner, sociétal . Certes, et il y en a encore beaucoup d'autres…

 

    •  
    • o   Par la météo qui court ces temps, obligé de prendre le bus, le tram et les TPG qui nous amènent de nombreuses constatations. En voici quelques-unes pour hier.
    •  
    • o   Un lecteur fidèle me fait savoir: - dans le tram, tout près de moi, j'avise un jeune homme qui lisait. Je lui dis: - vous n'avez pas de portable pour que vous en soyez réduit à lire un livre? Il se marre et me montre le livre. C'était Zadig, Candide et Micromégas. Je me suis dit que si on trouve encore des gens qui lisent Voltaire dans le tram, notre civilisation occidentale (une des meilleures) n'est pas encore tout à fait foutue… Et oui, chapeau au lecteur!
  • o   Il est étonnant de constater que beaucoup de passagers des transports publics demeurent dans les trams et bus devant les portes de sortie quitte à gêner à chaque arrêts les personnes qui montent et descendent des véhicules. Et pourtant, certains convois ont 4 ou même 7 portes pour les tramways. La peur de ne pas pouvoir sortir à son arrêt rôde parmi de nombreux passagers. Et pourtant, il y a des boutons-poussoirs qui maintiennent les portes ouvertes…

 

    •  
  • o   Il est étonnant de constater qu'il y a encore et toujours des mendiantes dans les transports publics genevois. Pris deux fois le 14, en peu de temps, deux fois des mendiantes et de nombreux commentaires acerbes des passagers. Mais que fait La Police?

 

    •  
  • o   Pour en terminer avec les bus, il m'a été confirmé par les services officiels des TPG que ces derniers, à la centrale, savent exactement le nombre de passagers dans le bus, le nombre de personnes qui sont descendues ou montées à tel ou tel arrêt, ainsi que la durée en secondes des arrêts. Quand on sait qu'il y a aussi de nombreuses caméras dans tous les véhicules des TPG, passer inaperçu devient difficile…Les transports publics c'est bien, sauf qu'aux heures de pointe on a l'impression de danser un slow avec quatre-vingts personnes en même temps! (Laurent Ruquier).

 

  •  
  •  

DAZ alias Daniel Zurcher

 

 

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.