30/05/2017

No 150

La chronique quotidienne de DAZ No 150 Entendu, vu, eu ou lu ce mardi 30 mai 2017

 

  • o   Et revoilà le tennis après le football. Ce sport qui mobilise 2 arbitres, 10 juges de lignes, 6 ramasseurs de balles et porteurs de serviettes pour deux joueurs qui font une pause de 90 secondes toutes les 5 minutes. C'est vraiment un peu exagéré quand on pense au hockey où il n'y a que 2 arbitres et 2 juges des lignes pour 12 joueurs ou au football, un homme en noir et 2 assistants pour 22 joueurs…

 

    •  
  • o   Aujourd'hui, j'ai observé le majorquin Rafael Nadal, le recordman du monde des tics et maniérismes. D'abord il frappe ses souliers avec sa raquette afin de faire disparaître de ses semelles la terre rouge. Puis il remet en place les deux côtés de son slip, avec élégance. Ensuite, il relève au niveau des épaules chacune des manches de son polo, remet droit son bandeau ou bandana des deux côtés aussi et se frotte le nez sur les deux ailes. Alors seulement, il frappe la balle au sol entre 15 et 17 fois pour enfin servir avec sa raquette, une première fois, généralement dans le filet. Et il recommence le tout une seconde fois. Bon, si ça vous énerve, comme moi, vous n'êtes pas obligés de regarder le tennis…

 

    •  
  • o   Ai fait effectuer quelques travaux de peinture dans la salle de bain. La facture se monte à CHF 1'044.35, payable à 30 jours. Je paie comptant et déduis CHF 4.35, soit le 0,25%. Et bien vous ne me croirez pas, mais l'entrepreneur de peinture m'a renvoyé une nouvelle facture de CHF 4.35. Je paierai le solde, mais dans les 30 jours. Il n'y a pas de petits rabais chez les peintres…

 

  •  
  • o   Belle journée à chacun pour cette cent cinquantième chronique de 2017…Le tennis et le ping-pong, c'est pareil. Sauf qu'au tennis, les joueurs sont sur la table. (Coluche)
  •  
  •  

DAZ alias Daniel Zurcher

 

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.