31/05/2017

No 151

La chronique quotidienne de DAZ No 151 Entendu, vu, eu ou lu ce mercredi 31 mai 2017

 

  • o   Hier il était évoqué le grand nombre de personnel nécessaire à l'exécution d'un match de tennis, notamment à Roland Garros à Paris. Avant hier, il n'y avait qu'un journaliste reportant les rencontres. Hier en plus de Pascal Droz, la Radio Télévision Suisse Romande (RTS) lui a adjoint un consultant, ancien joueur de tennis des années nonante, donc complètement dépassé, en l'occurrence Marc Rosset. Ses commentaires consistent à répéter bêtement et en pire que ce le journaliste a si bien dit la première fois. Il semble que par les temps qui courent (No billag) la RTS devra réduire son budget. Elle pourrait commencer à le faire en supprimant ce genre de consultants. Les téléspectateurs ne sont pas si bêtes qu'il faille leur expliquer ce qui se passe sur un court de tennis…

 

    •  
  • o   Hier il était évoqué les tics et maniérisme de Nadal avant que de servir. Aujourd'hui, c'est Wawrinka qui a été observé. Avant chaque point, il se fait remettre 4 balles de tennis sur sa raquette alors qu'il n'en a besoin que de deux. Il les regarde bêtement comme une vache qui voit passer un train et en jette deux sur les côtés pour n'en conserver que deux régulièrement et réglementairement. Qu'est-ce qui ressemble le plus à une balle de tennis qu'une balle de tennis? Il paraîtrait selon le consultant en place qui n'a pas suivi tous les cours de syntaxe et de grammaire lors de son passage à l'école primaire que c'est pour voir l'usure des balles. Certes, on pourrait éventuellement le comprendre. Mais quand il le fait avec des balles neuves qui sortent du carton, elle est où l'usure? Mais si le tennis vous énerve, vous n'étés pas obligés de le regarder…

 

    •  
  • o   Un ami suisse, lecteur fidèle habitant dans le Sud et présentement dans nos murs se plaint amèrement du prix des cafés dans la Ville des Réformateurs. Il a bien raison et il y a longtemps que je me plains. Il est vrai que si on se boit dix ristretti par jour, il faut un solide budget mensuel! Mais si vous trouvez le prix du café trop élevé, vous n'êtes pas obligés d'en boire.Boire du café empêche de dormir! En revanche, dormir empêche de boire du café! (Philippe Geluck)

 

  •  
  •  

DAZ alias Daniel Zurcher

 

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.