31/05/2017

No 151

La chronique quotidienne de DAZ No 151 Entendu, vu, eu ou lu ce mercredi 31 mai 2017

 

  • o   Hier il était évoqué le grand nombre de personnel nécessaire à l'exécution d'un match de tennis, notamment à Roland Garros à Paris. Avant hier, il n'y avait qu'un journaliste reportant les rencontres. Hier en plus de Pascal Droz, la Radio Télévision Suisse Romande (RTS) lui a adjoint un consultant, ancien joueur de tennis des années nonante, donc complètement dépassé, en l'occurrence Marc Rosset. Ses commentaires consistent à répéter bêtement et en pire que ce le journaliste a si bien dit la première fois. Il semble que par les temps qui courent (No billag) la RTS devra réduire son budget. Elle pourrait commencer à le faire en supprimant ce genre de consultants. Les téléspectateurs ne sont pas si bêtes qu'il faille leur expliquer ce qui se passe sur un court de tennis…

 

    •  
  • o   Hier il était évoqué les tics et maniérisme de Nadal avant que de servir. Aujourd'hui, c'est Wawrinka qui a été observé. Avant chaque point, il se fait remettre 4 balles de tennis sur sa raquette alors qu'il n'en a besoin que de deux. Il les regarde bêtement comme une vache qui voit passer un train et en jette deux sur les côtés pour n'en conserver que deux régulièrement et réglementairement. Qu'est-ce qui ressemble le plus à une balle de tennis qu'une balle de tennis? Il paraîtrait selon le consultant en place qui n'a pas suivi tous les cours de syntaxe et de grammaire lors de son passage à l'école primaire que c'est pour voir l'usure des balles. Certes, on pourrait éventuellement le comprendre. Mais quand il le fait avec des balles neuves qui sortent du carton, elle est où l'usure? Mais si le tennis vous énerve, vous n'étés pas obligés de le regarder…

 

    •  
  • o   Un ami suisse, lecteur fidèle habitant dans le Sud et présentement dans nos murs se plaint amèrement du prix des cafés dans la Ville des Réformateurs. Il a bien raison et il y a longtemps que je me plains. Il est vrai que si on se boit dix ristretti par jour, il faut un solide budget mensuel! Mais si vous trouvez le prix du café trop élevé, vous n'êtes pas obligés d'en boire.Boire du café empêche de dormir! En revanche, dormir empêche de boire du café! (Philippe Geluck)

 

  •  
  •  

DAZ alias Daniel Zurcher

 

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

30/05/2017

No 150

La chronique quotidienne de DAZ No 150 Entendu, vu, eu ou lu ce mardi 30 mai 2017

 

  • o   Et revoilà le tennis après le football. Ce sport qui mobilise 2 arbitres, 10 juges de lignes, 6 ramasseurs de balles et porteurs de serviettes pour deux joueurs qui font une pause de 90 secondes toutes les 5 minutes. C'est vraiment un peu exagéré quand on pense au hockey où il n'y a que 2 arbitres et 2 juges des lignes pour 12 joueurs ou au football, un homme en noir et 2 assistants pour 22 joueurs…

 

    •  
  • o   Aujourd'hui, j'ai observé le majorquin Rafael Nadal, le recordman du monde des tics et maniérismes. D'abord il frappe ses souliers avec sa raquette afin de faire disparaître de ses semelles la terre rouge. Puis il remet en place les deux côtés de son slip, avec élégance. Ensuite, il relève au niveau des épaules chacune des manches de son polo, remet droit son bandeau ou bandana des deux côtés aussi et se frotte le nez sur les deux ailes. Alors seulement, il frappe la balle au sol entre 15 et 17 fois pour enfin servir avec sa raquette, une première fois, généralement dans le filet. Et il recommence le tout une seconde fois. Bon, si ça vous énerve, comme moi, vous n'êtes pas obligés de regarder le tennis…

 

    •  
  • o   Ai fait effectuer quelques travaux de peinture dans la salle de bain. La facture se monte à CHF 1'044.35, payable à 30 jours. Je paie comptant et déduis CHF 4.35, soit le 0,25%. Et bien vous ne me croirez pas, mais l'entrepreneur de peinture m'a renvoyé une nouvelle facture de CHF 4.35. Je paierai le solde, mais dans les 30 jours. Il n'y a pas de petits rabais chez les peintres…

 

  •  
  • o   Belle journée à chacun pour cette cent cinquantième chronique de 2017…Le tennis et le ping-pong, c'est pareil. Sauf qu'au tennis, les joueurs sont sur la table. (Coluche)
  •  
  •  

DAZ alias Daniel Zurcher

 

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

29/05/2017

No149

La chronique quotidienne de DAZ No 149 Entendu, vu, eu ou lu ce lundi 29 mai 2017

 

  • o   La connerie est ce qu'il y a de mieux réparti dans ce bas monde disait un auteur célèbre. Mais ceux qui ont vandalisé la tombe du Général de Gaulle ont inventé un nouveau degré, la super connerie! S'en prendre à des vivants, c'est déjà grave, mais s'attaquer à des morts, c'est plus que débile…

 

    •  
  • o   Dans un grand commerce de Balexert, je suis un jeune couple qui faisait ses achats tout comme moi en guignant un peu dans les frigos. Le mec du couple était visiblement peu attentif ou peu concerné et s'en allait toujours ailleurs sans que sa compagne ne le remarque. La dame pose donc une question à son jules qui était déjà plus loin et qui ne répond donc pas. Mais la dame n'avait pas remarqué que j'étais à côté d'elle et repose la question en insistant: - mon amour, tu réponds? Je réponds donc en lui disant: - les myrtilles! Elle se tourne alors vers moi et me dit: - oh excusez-moi Mosieur, je suis désolé! Et de lui répondre: oh, mais c'est pas grave j'ai pensé que vous parliez à moi! Elle s'est marrée comme une baleine et m'a fait un grand sourire. Que c'est sympa de voir une jolie femme qui ne fait pas la gueule dans une grande surface…

 

    •  
    • o   Visité une magnifique villa hier, pas loin de Genève où les bas de tuyaux d'eau s'allument de mille feux, diodes bleues, lorsqu'on enclenche les robinets. Magnifique! On n'arrête pas le progrès…
    •  
  • o   Reçu d'un fidèle lecteur et néanmoins ami, un commentaire sur la vie politique française depuis la nomination du président Macron, assez critique et long dont je vous livre un extrait: - C’est ainsi que le triple battu des présidentielles Bayrou, qui depuis des années passe de gauche à droite et de droite à gauche en faisant l’apologie du centre, s’est retrouvé fringant allié du marcheur vers on ne sait quelle nouvelle ligne d’autobus ou de taxis ubérisés… Le message parlait du recyclage des anciens politicards et je pense que vous l'aurez compris!

 

    •  
  • o   Très belle et chaude journée à tous!L'arrière printemps lâchait sur les pâtis les premières chaleurs (Hervé Bazin)

 

  •  
  •  

DAZ alias Daniel Zurcher

 

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |