04/06/2017

No 155 édition tardive

La chronique quotidienne de DAZ No 155 Entendu, vu, eu ou lu ce dimanche 4 juin 2017

 

  • o   Reçu d'un ami du Sud présentement à Genève, - Toute la journée, j'ai zigzagué dans Genève avec les transports publics. Tram 15, un grand non-blanc balèze se lève et me cède sa place assise. Trolleybus 3, un couple asiatique m'offre spontanément leurs deux sièges. Bus 5, un gamin de 14 ans a pris d'assaut quatre banquettes avec sa planche à roulettes, son sac à dos, ses baskets et ses fesses. En m'apercevant, il rassemble dare-dare son matos et dans un grand sourire m'offre trois places. Trois instants de la vie.Trois cartes postales. Sympa dans les TPG à Genève…

 

    •  
  • o   Il m'est instamment demandé ce que signifie l'expression "se moucher à l'Italienne" utilisée dans une précédente chronique. Tout le monde n'a pas fait du football ou du hockey! En fait il s'agit d'une méthode, sans mouchoir, un peu dég. consistant à se boucher une narine, à tourner la tête sinon vous en prenez plein la poitrine, à souffler fort d'un coup et la moque sort. Et vous faites ensuite la même chose de l'autre côté. Puis finalement, vous vous essuyez d'un revers de l'avant bras ou avec votre maillot si ça n'est pas votre équipement personnel. Voilà vous savez tout après cette description un peu glauque…

 

    •  
  • o   Un ami et fidèle lecteur s'est plaint du refus par les "anciens" de l'augmentation des tarifs des TPG de quelques centimes en précisant: - quand je vois tous ces vieux qui passent leur temps au bistrot à siphonner des canons à CHF 3.50, je me dis que s'ils en buvaient un de moins pas semaine, ils auraient supporté l'augmentation des tarifs…

 

    •  
  • o   Des parlementaires se plaignent de la durée des séances des différents conseils leur empêchant ainsi une vie de famille normale et la présence des enfants plus longue. Mais Messieurs les faiseurs de politique, vous le saviez avant que de vous présenter aux élections et si ça vous dérange, faites autre chose…

 

    •  
  • o   D'un ami du Nord, fidèle lecteur à propos des anglicismes: - j'apprécie beaucoup la langue anglaise très utile lors de séjours à l'étranger. Par contre, je déteste les expressions anglaises, employées à bon ou mauvais escient par les journalistes et commentateurs français. Ainsi je donne raison aux Québécois qui défendent jusqu'au bout l'héritage linguistique de leurs ancêtres. On est donc plusieurs à avoir les mêmes pensées…

 

  •  

La politique pour avancer a besoin de conflits! (Pierre Radamme)

 

DAZ alias Daniel Zurcher

 

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.