06/06/2017

No 157

La chronique quotidienne de DAZ No 157 Entendu, vu, eu ou lu ce mardi 6 juin 2017

 

    • o   Le tennis crée encore toujours des commentaires dont voici le dernier reçu d'un ami du Nord: - je regarde de temps en temps à la télé et uniquement en deuxième semaine, le tournoi de Rolland Garros. J’ai bien apprécié la victoire de Wawrinka contre Monfils en trois sets. Les joueurs restent modestes et discrets, mais les commentateurs français racontent un tissu de salades et de remarques débiles du style: “le vent s’est levé et cela défavorise Monfils sur son service”. Effectivement aujourd’hui le vent vient de l’Ouest, dans le Nord aussi, alors il faudra réorienter les courts pour que les Français gagnent. Plus d’hommes français qualifiés dès aujourd’hui, mais il reste les dames. Caroline Garcia contre Alizée Cornet, pas de vraies copines rapport à la Fed Cup. Premier set pour Garcia 6-2, mais avec tous les cris qu’elles font, leurs conjoints ou copains devraient être aux anges... Désolé cela m’est venu comme ça! Je vais regarder la suite du match, bonne soirée et à une prochaine….
    •  
    • o   Passé une soirée avec, entre autres, un ami américain qui vit tantôt en Suisse, tantôt aux USA et qui vient de revenir d'un long séjour américain. Il n'a eu de cesse que de se plaindre toute la soirée de Trump et de la "bouffe" américaine dont semble-t-il selon lui, la quantité prime sur la qualité. Ca n'est pas pour rien que la moitié des Ricains sont obèses…
    •  
  • o   Les anciennes caves de Vin Union à Satigny ont pris feu pour la troisième fois en quelques années. Quand on sait qu'elles sont inoccupées depuis 10 ans et qu'il y a opposition à leur remplacement par un immeuble locatif, on est en droit de se dire que le feu n'a pas pris tout seul, ou alors c'est un miracle…

 

    •  
  • o   Hier, lundi de Pentecôte, il y a eu 537 km de bouchons sur les routes de France. Vive la bagnole…

 

    •  
  • o   Sur ce, bonne reprise pour une semaine courte… 

 

  • Quand je vois ce que je vois, quand j'entends ce que j'entends, je suis bien content de penser ce que je pense! (Fernand Raynaud)

DAZ alias Daniel Zurcher

 

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.