15/07/2017

No 196

La Chronique quotidienne de DAZ, numéro 196. Vu, entendu, eu ou lu le samedi 15 juillet 2017

 

La presse, ces derniers temps, qui n'a pas grand chose à mettre dans ses colonnes, mis à part Trump, Macron, le TDF et Wimbledon, s'en est pris violemment, et à de réitérées reprises, à la compagnie à bas coût easyjet. . Un fidèle lecteur de chronique et par ailleurs lui aussi chroniqueur a magnifiquement répondu à ces attaques par l'intermédiaire de la Tribune de Genève, rappelant que lorsqu'on gère à Genève aéroport le 44% du trafic avec 7 millions de passagers contre seulement pour swiss 14% et 2,3 millions de pax, on a  le droit quelquefois à des ratés, des retards et des petites pannes. C'est à se demander si elle ne cherche pas les coups bas contre ce transporteur à bas coût?

 

Jusqu'à l'année dernière, le trafic automobile à Genève avait tendance à baisser nettement pendant les mois de juillet et d'août, rendant enfin, pendant cette période estivale, la circulation agréable. Mais depuis cette année, nos édiles, ou serait-ce le chef du département de la mobilité, le motard Luc Barthassat, ont autorisé des travaux sur à peu près toutes les routes et rues de la Ville et du Canton de Genève, ce qui fait que la circulation est devenue encore pire que pendant les périodes scolaires. On a parfois vraiment l'impression d'être dirigés par des incapables aveugles qui ne remarquent pas le chaos qu'ils provoquent…

 

Suivi d'un œil les manifestations du 14 juillet à Paris et notamment le défilé militaire. En fait le nouveau président Emmanuel Macron n'a pas vraiment changé l'ordonnance du cortège et de ses attributs si ce n'est des interminables poignées de mains avec le cow-boy Donald Trump et un discours en fin de défilé. Quand on sait que Macron n'a jamais fait un jour de service militaire, on s'étonne tout de même qu'il soit le chef des Armées françaises…

 

Entendu sur France 2 par le brillant journaliste sportif Thierry Adam, à propos de l'étape du Tour de France: - c'est une vraie descente de descendeur! Ben voyons…

 

Sur ce, si les pétards et autres feux d'artifice du 14 juillet vous ont empêchés de dormir, faites la grasse matinée.

 

Parler de ce qu'on ignore finit par vous l'apprendre! (Albert Camus)

 

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.