18/07/2017

No 199

La Chronique quotidienne de DAZ, numéro 199. Vu, entendu, eu ou lu le mardi 18 juillet 2017

 

Port Choiseul à Versoix. Observé un matelot d'eau douce qui est monté au sommet d'un grand mât sur un grand voilier. Il cherchait visiblement à réparer la flèche ou la fusée du mât, mais je ne connais pas toute la terminologie marine. Bref, le gars monte comme un singe et s'est assuré non pas par un harnais, mais par un cordage attaché autour de la taille. Et ce qui devait arriver arriva, le haut du mât se cassa et le gars redescendit encore plus vite qu'il n'était monté. Mais s'assurer uniquement par la taille n'est pas une solution idoine parce qu'après une chute d'une dizaine de mètres, le nœud coulant se resserre et l'estomac sort par l'œsophage. Encore un petit déjeuner de perdu…

 

Entendu sur RTS un, de Daniel Attenza, le consultant cycliste du Tour de France: - Au sommet de la côte, ça ne redescend pas! En fait, c'est une côte infinie…

 

Je me demande tous les jours pourquoi les speakerines qui donnent la météo sur les chaînes télévisées nous parlent d'abord du temps qu'il a fait aujourd'hui. Tout le monde sait le temps qu'il a fait le jour même, sauf les spéléologues, évidemment aurait dit Brassens…

 

Dans un grand reportage sur la Formule 1 automobile, Sébastien Vettel, un des pilotes de Ferrari se plaint qu'il s'ennuie parfois sur les circuits. Ce qu'il a oublié de dire, c'est que les spectateurs aussi, parfois, s'emmerdent en regardant la Formule Un. Il devrait faire du marathon au lieu de le formule un, là, au moins, on ne s'emmerde pas…

 

Toujours en F1, infliger 30 places de handicap à Alonso sous prétexte qu'il a changé de moteur, dans une course qui ne compte que 20 participants, c'est rendre impossible ce qui est impossible…

 

Bon alors Federer a encore gagné. Tout le monde est content y compris le Matin d'hier qui a consacré 9 pages à l'événement. Heureusement qu'on n'a qu'un Federer en Suisse…

 

Un ami et fidèle lecteur me signale à propos des emplettes en France: - ce n'est pas un crime de pratiquer ce genre d'achats, ce n'est que donner un coup de main à un pays très voisin et ami,  économiquement en difficultés!

Et oui, chacun voit les choses différemment…

 

 

Les belles actions cachées sont les plus estimables! (Blaise Pascal)

 

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.