20/08/2017

No 232

 

La Chronique de DAZ

No 232 du dimanche 20 août 2017.

 

Reçu d'un ami du Sud qui se trouve être chef de place d'un champ d'aviation éphémère et estival pour vol à voile et planeurs l'anecdote suivante: - Ce vendredi après-midi, je fais découvrir à deux amis les plaisirs du vol à voile lorsque deux voitures de la gendarmerie déboulent sur notre champ d'aviation. En sortent huit flics équipés. - On nous a signalé un parachutiste qui tombait très vite par ici. On se regarde, puis soudain nous comprenons la méprise. Alors, nous expliquons à la maréchaussée la procédure du treuillage. Un câble qui tire le planeur depuis un camion (le treuil et ses 230 CV) situé à un kilomètre, filin d'acier qui se détache lorsque le planeur, déjà haut, passe à la verticale et est freiné dans sa chute par un ... parachute. Les gendarmes sont de plus en plus intéressés. Et ça tombe bien, car le prochain décollage est prévu dans cinq minutes. Nous les invitons à y assister. Ainsi, ils pourront voir ce que le témoin a pris pour un vrai parachutiste mal barré. Un des pandores a un radar portable. Au décollage, il flashe le pilote et notre Président qui est aux commandes, à 95 km/h. Avec humour, il déclare: - Quarante euros d'amende et un point de moins sur le permis! On a rien volé, on a bien volé et surtout bien rigolé. Joli, non, parmi la grisaille actuelle!

 

Quand j'entends que Donald Trump s'est débarrassé de son meilleur conseiller stratégique, Steve Bannon, je me dois de me dire que son règne va bientôt s'achever…

 

Passé au Marché de Ferney-Voltaire pour acheter un petit sac de voyage. Je fais les stands et en découvre un pas mal, mais légèrement trop petit. Arrive alors le vendeur, pas blanc qui me dit: - il est beau ce sac, hein. J'acquiesce, mais lui rétorque: - il est juste un petit peu trop petit. - Mais il est pas petit, il est grand, rétorquera le vendeur. Oui, il est grand, mais j'aimerais l'avoir un peu plus grand encore. Et le vendeur de répéter trois fois: - mais il est assez grand ce sac, il est très grand même, pourquoi tu veux un plus grand? Bref, les échanges durèrent encore un moment. Et le vendeur était persuadé qu'il était assez grand! Quand on veut se débarrasser de son chie, on dit qu'il a la peste!

 

"No tinc por"! ce qui signifie visiblement en Catalan, nous n'avons pas peur. En fait, tout le monde a la trouille, mais peut-être bien qu'en répétant sans cesse qu'on n'a pas peur, la peur disparaît…

 

Sur ce, beau dimanche à chacun!

 

Il ne faut jamais supprimer l'échelle avant que d'avoir construit l'escalier (Ghislaine Oppenheimer)y

 

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.