24/08/2017

No 236

 

La Chronique de DAZ

No 236 du jeudi 24 août 2017.

 

Rififi chez certains éditeurs de journaux. On parle de fusion entre Le Matin et 20 minutes. Ne serait-il pas bientôt le temps de faire un seul bon journal pour la Suisse romande?

 

Après Le matin, la Tribune de Genève, voici que GHI s'en prend aussi à la compagnie d'aviation easy jet. Vivement un seul journal romand comme ça on ne lira qu'une seule fois la même chose. Or donc des passagers rouspètent parce que certains avions ont eu du retard, certains vols ont été annulés ou certains ont fini à Lyon au lieu de Genève. Pour ma part, je viens d'effecteur 3 vols aller et retour avec cette compagnie orange, sans aucun problème si ce n'était une fois que l'on me servit une bière chaude… Mais quand une compagnie aérienne basée à Genève, fait pratiquement le 50% du trafic de l'Aéroport International de Genève avec une quinzaine d'aéronefs, il est forcément normal qu'il arrive des couacs. Le ciel est saturé en Europe et ailleurs, l'Aéroport International de Genève ferme bêtement à minuit, donc les vols retardés doivent s'en aller à Lyon qui lui ne ferme pas la nuit et quand un avion fait luit (legs) trajets entre 06h00 et 23h59, avec (un turn around), une rotation en français dans le texte, de 25 minutes, ça risque parfois de saturer au chargement et au déchargement ce d'autant que la moitié des passagers prennent des bagages de cabine beaucoup plus gros à ce qu'ils auraient droit. Qui plus est, c'est une compagnie, très sûre, (remember SR111) à bas coût, comme Aldi, Lidl ou Denner pour les victuailles. Et quand vous allez dans ces derniers établissements acheter des mandarines ou des citrons, il y en a aussi toujours un qui est pourri. Et je n'évoquerai pas ici le phénomène du Fiprofil dans les œufs bons marché français… Et alors, je dis tout haut, aux passagers d'easy jet mécontents: - prenez une autre compagnie et vous verrez la différence de prix, vous n'aurez pas de destination directe, mais vous passerez généralement par Zurich, mais vous arriverez à l'heure, quoique, pas toujours (remember SR 111)…

 

Passé précisément chez Lidl à Ferney un mercredi vers les 13h30. 4 caisses ouvertes et noirs de monde. Je m'apprête à me résigner pour faire une queue quand soudain, deux dames de la colonne, dont une non-blanche me disent en chœur: - mais passez devant Mossieur, vous n'avez presque rien. Je fus ravi, merci Mesdames…

 

Il vaut parfois mieux arriver tard que pas du tout! (easyjet dixit)

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.