02/10/2017

No 275

 

La Chronique de DAZ

No 275 du lundi 2 octobre 2017.

 

Pour bien commencer la semaine, un gag d'une amie du Sud. Une femme arrive au ciel  et demande à Saint-Pierre si elle peut revoir son mari? On va faire un effort et le chercher! St Pierre consulte son ordinateur et regarde dans le fichier des bienfaiteurs: Rien! Il regarde le fichier des Béats: Rien non plus!

Il va voir dans le dossier des Saints: toujours rien!! - Au fait, vous êtes restés mariés combien de temps? Toute fière: - Oh, 52 ans!

- Ah bien sûr, ça explique tout! c’est chez les martyrs que j'aurais dû chercher!

 

Les primes maladies ont méchamment augmenté comme vous l'avez vu ou l'allez voir. C'est depuis 22 ans le même topo. Les gens vont gueuler jusqu'à la fin de l'année. Ces politiques vont crier sur les toits qu'ils vont faire quelque chose et rien ne se fera. Et en octobre 2018, rebelote, le ministre de la santé nous annoncera une nouvelle hausse des primes. Et ainsi de suite. Ainsi va la vie…

 

Un lecteur du Sud (c'est fou ce que j'ai comme lecteurs du Sud) me fait gentiment remarquer que je ne pourrai pas sortir ma traditionnelle boutade, la F1… et c'est Mercedes qui gagne! Et oui, hier, Ferrari a craqué et Mercedes s'est fait battre par les Taureaux rouges…

 

 

Et pour terminer ce poème maison d'un ami du Sud.

A la moindre brise,

Je m'enflamme,

Je m'embrase,

Et tombe amoureux,

Du premier convoi qui passe.

Je suis un artichaut,

Qui laisse dans le plat,

Plus de dégâts

Qu'il ne mange.

C'est le vent des marées,

Une brume matinale,

Un gamin qui gambade

Du lever au coucher,

De l'aube au crépuscule.

 

Dans l'Impasse où je vis

Une Dame aux fins

Cheveux d'argent

Rénove un vieux portail.

Au maillet, à la lime,

Au burin, elle s'escrime,

Et peste contre un papier

Qui s'échappe de sa gueuse ponceuse.

Mais elle forge l'histoire,

Un projet,

Une rêveuse,

Qui déjà écrit demain.

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.