05/10/2017

No 278

 

La Chronique de DAZ

No 278 de jeudi 5 4 octobre 2017.

 

Participé mardi à une rencontre de hockey sur glace. Non, pas Gottéron vs Genève, de ligue nationale où GSHC perd tout le temps, mais CP Meyrin contre HC Saint-Imier en1ère ligue. L'accueil est fait par de jeunes filles et dames, de la vente des billets au contrôle et de l'ouverture des portes à la tenue du stand publicitaire. Je présente donc ma carte de supporter et quelques jeunes et jolies filles me vantent le calendrier 2018 de l'équipe féminine du CPMeyrin que je feuillète. Il s'agit, vous vous en doutez de photos assez coquines où certaines parties de leurs anatomies sont dévoilées et moins bien cachées  que sous l'équipement de hockeyeuses. La page du mois de mars montre un joli visage et surtout une paire de miches digne d'une pub pour soustingue. Je demande alors à mon interlocutrice si c'est elle au mois de mars mais sa réponse fut négative. Elle appela toutefois sa voisine qui nous rejoint rapidement et me dit: - voilà celle du mois de mars. Je savais donc tout sur les dessous du hockey féminin. Et j'ai acheté le calendrier…

 

Propos gentil d'un ami du Sud: Le canard est un animal sympathique, innocent et très délicat dans l'assiette. Cruel, je sais! Mais pourquoi cette mignonne petite bestiole a-t-elle donné son nom à tant d'expressions?

Faire le canard consiste à adopter un profil bas. Un canard est un journal qui répand tout et n'importe quoi. Faire un canard, c'est tremper un morceau de sucre dans un café, ou un alcool. Ne pas casser trois pattes à un canard signifie quelque chose sans grande importance. En musique, faire un canard, c'est jouer une fausse note. En surf, c'est passer sous la planche. Lorsqu'il ne fait pas chaud, nous subissons un froid de canard. Marcher en canard est un trouble du déplacement.

Le vilain petit canard est le noir parmi les jaunes. Mouillé comme un canard signifie être trempé comme une soupe. Même la célèbre Patrouille de France a copié chez ces palmipèdes une célèbre figure: le vol en canards. Et bien d'autres. Dans cette douceur de vivre, nous sommes heureusement bien loin de certains imbéciles qui canardent.

 

Très intéressante remarque d'un lecteur du Sud: Le massacre de Las Vegas et les armes retrouvées dans la chambre de l’hôtel peuvent sembler étonnants. Toutefois, il ne faut pas oublier que les USA se sont créés l’arme à la main par les premiers colonisateurs et que cette union a connu de nombreuses guerres internes successives depuis son existence.  Ainsi, les Américains, peuple de guerriers et de combattants, ont souhaité faire figurer dans un amendement de la Constitution le droit à son peuple de détenir et de porter des armes. Celui qui osera proposer la suppression de cet amendement n’est à mon avis pas né. Comme il a raison, mais de là à posséder un arsenal, il y a une nuance…

 

La coutume est une seconde nature, mais la nature n'est-elle pas une première coutume? (Blaise Pascal)

 

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.