25/10/2017

No 298

La Chronique de DAZ

No 298 de mercredi 25 octobre 2017

 

Victime d'une attaque informatique ou certains diraient d'un harcèlement, j'ai reçu depuis hier soir environ 250 messages en langue allemande en provenance d'Allemagne avec touts le même texte indiquant qu'il ne me reste que quelques heures pour gagner € 10'000.0. Alors je détruis toutes les heures. Il y a vraiment des cons partout…

 

A propos de la fumée, un ami lecteur du Sud fait part de son point de vue: - en 1945, le général Eisenhower a désigné les trois éléments primordiaux à la victoire de la guerre en Europe: le bulldozer, le camion à trois essieux, le fameux GMC et le stylo à billes! (à noter qu'aucun des trois n'était une arme!).Il a oublié la cigarette! (pas une arme, elle non plus) Moi-même,  j’étais initié au tabac par mon oncle, syndic, guide de montagne et fumeur de pipe, qui répondait à la question: - combien de temps faut-il pour monter au Wildstrubel par trois pipes! Depuis, je fume des Brissago. En ce faisant, je soutiens non seulement l'AVS et je dénonce le slogan: 'FUMER TUE' comme publicité mensongère, car je suis toujours en vie! Chacun son point de vue, n'est-il point vrai…

 

Il paraîtrait que la France manque de beurre. Il paraîtrait qu'en Suisse, on a des montagnes de beurre en stock. Ne pourrait-on pas en vendre en France. Ah, c'est juste, ça n'est pas le même prix…

 

Le bio est un leurre car la nappe phréatique d'où les plantes tirent parfois de l'eau n'est pas bio, la pluie n'est pas bio et le cultivateur voisin ne fait pas forcément du bio. C'est donc une appellation douteuse pour vendre plus cher, selon Eric Fotorino, rédacteur en chef de Le 1. Il n'a pas tout tort

 

Traversé la Ville ce mardi passé vers 19h00 en 5/6 minutes environ, du Petit-Saconnex à Carouge. Vivent les vacances…

 

Toujours étonné par les réactions de certains (beaucoup) de conducteurs d'automobile aux feux de circulation. En général, après le rouge, on sait que le vert va venir au bout d'un certain temps comme aurait dit Fernand Reynaud. Quand on habite à Genève et qu'on roule dans Genève, on devrait à peu près connaître les durées des feux. Ben non. Au moment du feu vert, il y a des charlots qui mettent 5 secondes pour voir que le feu a changé, puis, il cherche l'embrayage et la première vitesse. Si tout va bien, il cherche également aussi le frein à main, et parfois même, il y en a qui cherche le démarreur. Puis finalement il passe, seul, parce que le feu est de nouveau devenu rouge. La rapidité de départ au feu vert n'est pas le propre de chacun. Certains devraient regarder Vettel dans un Grand Prix de F1…

 

J'en ai discuté avec personne, mais c'est la position de mon parti! (Georges Marchais)

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.