23/10/2017

No 296

La Chronique de DAZ

No 296 de lundi 23 octobre 2017

 

Passablement utilisé lesTransports Publics Genevois (TPG) ce dimanche d'hier dont voici quelques observations. Les tramways étaient pratiquement tous vides ou presque à cause probablement des vacances scolaires et les rails étaient mouillés à cause de la pluie. Il s'en est suivi qu'à presque chaque démarrage, les roues patinaient. Bizarre et bruyant dans tous les cas.

 

Les transports publics sont vraiment devenus des endroits d'où les gens téléphonent avec leur portable, très souvent pour ne rien dire ou des banalités immenses. (t'es où, tu fais quoi, j'arrive de suite. etc.) Les clients échangent par électronique interposé, mais ne parlent guère aux autres clients. Tout fout le camp…

 

Il y a des passagers qui savent téléphoner discrètement et l'on ne remarque presque pas leur conversation. En revanche, il se rencontre des quidams qui gueulent dans leur appareil en pensant que s'ils entendent mal, ils doivent parler fort. Evitons tout racisme, mais les non-blancs crient généralement plus dans leur appareil que les autres races, et inversement…

 

Pour terminer ce chapitre sur les transports publics, il y a parfois des gens qui risquent leur vie pour attraper à tous prix un bus ou un tramway, défiant tous les automobilistes, ne respectant plus les feux pour piétons et sautant carrément sur la voie publique. Quand on sait qu'il y a pratiquement toutes les 10 minutes un nouveau passage, c'est accorder peu de chance à une longue vie…

 

Christian Constantin, le bouillant président du FC Sion est suspendu 14 mois de ses fonctions par l'ASF, mais ça ne l'a pas empêché, hier, de virer son entraîneur, Paolo Tramezzani. Quand on a été viré soi-même, c'est plus facile de virer les autres. Pas marrant…

 

Une course de F1 automobile, c'est 23 pilotes qui tournent… et c'est Mercedes qui gagne. C'est plus marrant non plus, mais c'est l'avant dernière…

 

Sur ce, excellente semaine et bonnes vacances aux veinards.

 

C'est toujours l'impatience de gagner qui fait perdre! (Louis XIV)

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

22/10/2017

No 295

La Chronique de DAZ

No 295 de dimanche 22 octobre 2017

 

Passe derrière chez moi et salue gentiment et poliment un gars que je pense être un voisin. - - Bonjour bonjour, ça va? Mais comme ma vision n'est plus celle de mes 20 ans, en m'approchant du quidam, je remarque que ça n'est pas celui que je croyais. Le mec se tourne néanmoins, me regarde et ne dit rien… Ou il n'avait plus l'ouie de ses 20 ans ou il s'est dit: - pas question que je salue un gars que je ne connais pas! Il ne faut surtout pas dire bonjour une fois de trop…

 

Belle. claire et nette réponse d'une lectrice attentive et amie: - En réponse à la quidame qui pense que la tenue des femmes "serait" favorable au harcèlement sexuel, ça me fait bondir! Que cette lectrice réfléchisse à toutes les sœurs catho "les nonnettes" forcées, violées par les curés, et obligées d'avorter en silence dans Dieu sait quelles conditions, on retrouve les ossements de fœtus sous les basiliques. Ce ne sont tout de même pas leurs tenues affriolantes qui ont provoqué l'envie de sexe. Vous pensez que ce n'est pas la même chose, ben oui, c'est pareil.  Elles auraient aussi pu donner un coup de genou dans les parties des monseigneurs. Ou alors on pense que c'est normal que les curés et les sœurs, ça se fait, comme médecins et infirmières, hôtesses de l'air et pilote, chef de rayon et vendeuses etc. La drague c'est une chose, le harcèlement s'en est une autre. Alors, l'ours et le pot de miel... Amen!

 

C'est les vacances scolaires depuis hier, du moins dans le Canton de Genève. Genève s'est vidée, on pourra rouler normalement et stationner facilement. Ouf! Bonnes vacances à tous…

 

Efficacité chinoise: - Nous quittâmes l'hôtel de Nanjing en taxi pour être à l'heure, à la patinoire, à cette dernière rencontre du championnat du monde de hockey in-line . Arrivés sur place, le taxi repart, on va chercher les billets et en se préparant à entrer dans l'enceinte du stade, une participante déclara tout de go: - ah merde, j'ai oublié mon sac dans le taxi. C'était la tuile qu'on n'attendait pas. Heureusement, dans les taxis chinois, à l'arrivée de la course, le chauffeur vous distribue un ticket avec le montant et quelques informations y relatives. On était pantois, pensifs et étrulés.  Mais, quelques jeunes demoiselles engagées volontaires ou bénévoles pour cette manifestation prirent les choses en main. A Nanjing, plus de 8 millions d'habitants, il doit y avoir 60'000 taxis, tous de la même couleur, rouge pour le Nord et vert pour le Sud, ou l'inverse mais sur le ticket donné par le conducteur figurait le numéro de la centrale. Les bénévoles téléphonèrent alors à cet endroit en relatant les faits. Le chauffeur fut retrouvé, et environ 15 minutes plus tard, il apparut à nouveau à l'entrée du stade avec son taxi, le sac et tout son contenu, genre passeport, visa, cartes de crédit, argent, billets de train, clés, et autres divers, bref, la totale. L'histoire finit bien parce que le lendemain, on partait pour Shanghai, et sans passeport en Chine, t'es mort… Le chauffeur était sympa et correct et refusa même un fort joli pourboire que je lui forçai à accepter correspondant certainement aux bonnes mains d'une semaine. Ouf on avait eu chaud, très chaud…

 

Il faut toujours saisir la chance!

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

21/10/2017

No294

La Chronique de DAZ

No 294 de samedi 21 octobre 2017

Suite à la chronique concernant le don d'organes, un lecteur de l'Est, attentif et néanmoins ami, signale: - j’ai décidé de léguer mon foie à l’école du village. Elle pourra s’en servir comme éponge. A moins que d’ici-là, le bon vieux tableau noir ait fait place à un modèle électronique….

Doris Leuthard, la conseillère fédérale, comme déjà mentionné, a décidé de ramener, dès 2019, la redevance radio et télévision de CHF 451.00 à CHF 365.00, soit un franc par jour. Lors d'une visite à la RTS, un joyeux drille a demandé à un chef d'antenne qui parlait de "no Billag" sir les années bissextiles la redevance sera de CHF 366.00…

Dans les affaires de harcèlement et d'agression sexuels, dont on parle abondamment ces temps-ci, une quidam s'est demandée, à haute voix, si, parfois, les tenues des filles et des dames ne créaient pas des situations favorables à ce genre d'agissements. Je ne me prononcerai pas, mais elle pourrait avoir raison, la dame, même si la tenue n'est pas une raison. Mais quand on promène un bidon de miel près d'un ours, il ne faut pas s'étonner s'il bouffe le contenu du bidon…

Prévoyant un tour à vélo dans le Nord du Canton, je consulte l'application Météo Suisse de ce vendredi 20 octobre. Le matin, risque de pluie: 0%, l'après-midi, risque de pluie 0%. Que voici qui est clair. Je pars donc direction Meyrin, Grand-Saconex, Petit-Saconnex. Sur le coup des midi et demi, il se met à tomber la mer et les poissons dans les régions citées. Est-ce que Genève fait encore partie de la Suisse pour les "grenouilles"? Qui avait dit: - un météorologue, c'est un gars qui peut se foutre dedans tous les jours et qu'on ne fout jamais dehors?

Lu dans un jugement récent: - on ne peut prétendre à l'égalité dans l'illégalité que s'il y a lieu de prévoir que l'administration persévérera dans l'inobservation de la loi. Si vous n'avez pas compris, ça n'est pas grave…

 

Et sur ce, une excellente fin de semaine à tous dans la joie et la bonne humeur.

 

Il y en a qui parlent, qui parlent et qui enfin trouvent ce qu’ils ont à dire! (Sacha Guitry) Citation transmise par un ami lectgeur de l'Est.

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |