01/11/2017

No 305

La Chronique de DAZ

No 305 du mercredi 01 novembre 2017

 

En France, il se vole bon an mal an 350'000 (trois cent cinquante mille) vélos. Ca fait un toutes les 90 secondes. C'est une belle moyenne…

 

Entendu de Pierre-Alain Dupuis, le journaliste de la RTS, spécialiste ès tennis lors de la finale du Tournoi de Bâle: - c'est deux à deux partout! En général, quand c'est 2 - 2, c'est partout…

 

Passer de la publicité sur les chaînes de télévision coûte extrêmement cher et l'on parle même d'un million de dollars américains la seconde lors de la finale du Super Bowl qui est diffusée dans le monde entier. Sur la RTS, c'est moins cher, heureusement mais il y a aussi moins de gens qui regarde. Alors pour ne pas payer des sommes astronomiques, la pratique de la publicité "non payée" est fréquente. Voici quelques exemples: Les joueurs de Lausanne HC portent des casquettes "Leysin-Villars" lors de chaque interview. Les Fribourgeois ont, eux, une casquette "Vacherin" A Bâle au tennis, à chaque arrêt de jeu, un garçonnet tend une serviette "Persil" aux joueurs, Lara Gut à toujours son bonnet "Ragusa". Quant à Schlaepfer, le nouveau coach de EHC Kloten, il a "PKZ" sur le col de sa chemise.   Les finalistes de Bâle au tennis  avaient "NIKE" sur le pull, la chemise, les cuissettes, les bas, les souliers et sur le bandana et les poignées.

Bon on n'a pas vu les slips, mais il devait sûrement y en avoir aussi. La prochaine fois que je passe à la TV, je mettrai un t-shirt: - "lisez la chronique de DAZ", gratis pro Deo…

 

La République et Canton de Genève aurait encaissé 82 millions d'amende en 2016, soit plus de 3 fois plus que le Canton de Vaud, qui est pourtant 11,5 x plus grand. Bizarre, non! Ou les Genevois conduisent plus mal, ou les flics genevois sont plus sévères, ou ce sont les Français qui roulent à Genève qui alimentent les caisses de l'Etat genevois. Une chose est certaine, c'est que les contractuels et autres contrôleurs du stationnement s'en donnent à cœur joie, même le dimanche quand il y a des centaines de places libres…

La langue française à cette époque commençait à être choisie par les peuples comme intermédiaire entre l'excès de consonnes du Nord et l'excès de voyelles du Midi! (Victor Hugo dans L'homme qui rit))*

 

DAZ, alias Daniel Zurcher

 

| Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.